click to go to homepage
Jose Mourinho

Comment José motive ses hommes

José Mourinho teste de nouveaux exercices au complexe d'entraînement Aon, afin de s'assurer que l'équipe ne se repose pas sur ses lauriers au cours des dernières semaines de la saison.

Dimanche après-midi, les Red Devils accueilleront West Bromwich Albion, derniers au classement, pour le premier des six derniers matches de Premier League de la saison.

Malgré l'époustouflante victoire sur le fil contre les premiers au classement lors du derby de Manchester le week-end dernier, United tient à garder la seconde place et à s'assurer une sixième victoire consécutive en championnat.

Lors de la conférence de presse pré-match de vendredi, on a demandé au boss s'il était important pour les joueurs de se battre pour une place dans le XI et s'il avait ressenti un quelconque relâchement à l'entraînement cette semaine.

Le point avant West Brom article

Le manager a confirmé que tous les joueurs étaient disponibles, à l'exception de Sergio Romero.

“Non, parce que je n'étais pas complaisant moi-même”, a-t-il répondu. “Je travaillais vraiment dur : j'essayais de construire des entraînements motivants, avec des exercices qui pourraient les inspirer ou de petits éléments tactiques qui mobilisent les joueurs.

”J'essaie d'élever le niveau des entraînements et je pense y arriver. Je suis très content des séances de toute cette semaine.

Mourinho a confirmé qu'il avait un vaste choix de joueurs pour la visite des Baggies dimanche et que seul le gardien de but Sergio Romero, toujours blessé, serait indisponible. Cela signifie forcément que certaines stars bien établies ne feront pas partie des 18 élus mais lorsqu'on a demandé à José Mourinho si faire plaisir à tous était la partie la plus difficile de son travail, il a répondu : ”Non non. C'est comme ça.

“On ne peut pas n'avoir que onze joueurs [en équipe première]. Ce serait génial pour les clubs, y compris financièrement, de n'avoir que 11 joueurs et de toujours faire jouer les 11 mêmes, sans blessures, sans suspensions, sans fatigue...

”Ce serait mieux pour tout le monde mais c'est impossible, donc dans tous les clubs, que ce soit les meilleurs clubs du monde ou les équipes amateurs, il faut plus que 11 joueurs, mais seuls 11 d'entre eux seront sur le terrain au coup d'envoi. C'est aussi simple que ça, et je ne peux rien y faire.

Mots-clés liés