click to go to homepage
Mourinho

Mourinho après Séville

Share With

José Mourinho sait que tout reste à jouer au match retour des 8es de finale de l'UEFA Champions League après le nul à Séville, mercredi soir.

Les Red Devils ont été tenus en échec en Andalousie en 8e de finale aller et peuvent remercier leur gardien David De Gea, sensationnel.

Rien n'est donc joué avant le match retour à Old Trafford, le mardi 13 mars.

Consultez la réaction du boss au micro de BT Sport et en conférence de presse…

Sur le résultat et la prestation
“Il y a eu un seul passage difficile, dans les dernières minutes de la première période où on a fait des erreurs, ce qui nous a coûté la possession du ballon et ce qui leur a permis d'avoir quelques belles occasions. David a réalisé deux grandes parades et ce magnifique stade a alors vibré comme il en a l'habitude pendant 90 minutes normalement. À part ça, je n'ai jamais eu peur. Le match était équilibré. Les statistiques sont ce qu'elles sont. Parfois, vous avez 15 tirs, mais 13 d'entre eux ne sont que des ”tirs de statistiques“ comme on dit. Je pense donc que le résultat reflète la physionomie du match. Vous me demandez si c'est un bon résultat, je réponds que ce n'est ni bon, ni mauvais. Il y a deux matches à jouer et il en reste un décisif à Old Trafford.”

José Mourinho pendant le match à l'Estadio Ramón Sánchez Pizjuán
José Mourinho pendant le match à l'Estadio Ramón Sánchez Pizjuán

Soirée européenne à Old Trafford
“La phase à élimination directe de la Champions League manque au public d'Old Trafford. Oui, on a joué l'élimination directe en Europa League la saison dernière, mais ce n'est pas la même chose. Ces dernières années, nous avons été éliminés en phase de groupes, donc je pense qu'on veut vivre une grosse soirée de Champions League à Old Trafford. Si on fait match nul avec des buts au match retour, on sera éliminés. Si on gagne, on sera qualifiés. C'est difficile. Je pense que les grosses soirées européennes ont manqué à Old Trafford. On a joué les quarts de finale et les demi-finales l'année dernière, mais l'Europa League, c'est différent.”

Pogba nous a offert la stabilité
“Je pense que Paul a fait de gros efforts pour donner à l'équipe ce que j'avais demandé. J'ai commencé avec Ander et Scott. Je pense qu'un joueur formidable comme Banega n'a pas pu être lui-même parce qu'il n'a pas disposé des espaces qui font de lui le Banega que le monde du football admire. Puis Paul a remplacé Ander. Il a essayé d'apporter le même genre de qualités au jeu, en plus de sa tranquillité balle au pied. Il a perdu quelques ballons, mais il nous a aussi donné de la stabilité parce qu'on a eu une bonne possession du ballon vu la façon dont on a joué, à l'extérieur contre une bonne équipe comme Séville. On a réussi à conserver le ballon, ce qui veut dire qu'on a contrôlé le jeu. Je pense que Paul a eu son rôle à jouer là-dedans et je suis satisfait de Matić aussi. Je pense que les trois milieux ont eu le contrôle et Paul aussi.”

McTominay impressionnant
“En conférence de presse, tout le monde posait des questions sur Paul [Pogba], mais il faudrait poser des questions sur ce gamin. Il a été génial. Il a tout réussi. Il a mis la pression sur Ever Banega et il l'a empêché de jouer. C'est leur meneur de jeu quand même. Je pense que Scott a été excellent. Il a donné l'air d'être un joueur expérimenté, un joueur avec une grande maturité, avec un bon sens tactique et beaucoup de responsabilités. Il était bon balle au pied, bon dans le pressing. Je pense que Scott McTominay a donné l'impression d'avoir des dizaines et des dizaines de matches de Champions League au compteur alors que ce n'est que son deuxième.”

De Gea est “ce qu'il est”
“Je pense que le fait de ne pas encaisser de but est dû au travail de l'équipe en plus de David [De Gea]. On a aussi préservé nos cages avec [Sergio] Romero dans les buts, donc je pense que l'équipe, malgré quelques erreurs, a bien défendu. Et quand on a fait des erreurs, David a répondu présent. C'est la raison pour laquelle il est ce qu'il est.”