click to go to homepage
Mata

Mata vise la victoire

Share With

Salut à toutes et à tous ! Ce message est un peu inhabituel, puisqu'on joue lundi. Je vous écris depuis l'hôtel où nous nous trouvons à Londres et où nous prenons quelques heures de repos avant le match contre Crystal Palace.

C'est un peu étrange, de jouer un lundi, mais on va essayer de finir la semaine de Premier League avec une victoire à l'extérieur. L'un des avantages de jouer le lundi, c'est qu'on a ensuite quelques jours pour déconnecter et se reposer, ce qui est pratique pour recharger ses batteries à un moment aussi important de la saison, avec tout ce qui nous attend encore. 

C'est malheureusement aussi le jour où l'un des meilleurs attaquants de l'histoire du football espagnol nous quitte. Enrique Castro ou Quini, également connu sous le surnom El Brujo, était un grand buteur mais surtout une personne fantastique. Tout le monde l'aimait. Il a toujours été très aimé et admiré. De par sa façon d'être (ouvert, amical, affectueux, charismatique), il a été un joueur unique toute sa vie.

J'ai eu la chance de le rencontrer personnellement et, bien entendu, il m'a toujours traité de manière extraordinaire. Je n'ai eu l'occasion de le voir jouer mais il a été meilleur buteur d'Espagne à sept reprises (cinq fois en première division et deux fois en deuxième division), donc clairement il était né pour marquer.

Au cours des derniers jours, de nombreux joueurs ont témoigné de l'affection qu'ils lui portaient. Même Maradona, l'un de ses coéquipiers au FC Barcelone, a déclaré qu'il avait rencontré peu de joueurs aussi capables de trouver le bon angle et le bon moment pour tirer, ou capables de marquer aussi bien de tant de manières différentes. Il a rencontré de nombreuses difficultés au cours de sa vie et a toujours semblé les affronter avec optimisme, comme si de rien n'était. Tu vas nous manquer, Brujo. Le monde du football ne t'oubliera jamais.

Malheureusement, le monde du football n'a pas perdu que Quini cette semaine. Cecilio Rodríguez, le joueur de futsal de l'Inter Movistar, et pluis récemment Davide Astori, capitaine de la Fiorentina, nous ont aussi quittés soudainement. Astori a joué contre nous en sélection italienne, pour la demi-finale de la Coupe des Confédérations 2013.

Ça a été une semaine difficile pour le monde du football. J'envoie toutes mes pensées et mon soutien à leurs familles et leurs amis. Qu'ils reposent en paix.

Je vous embrasse,

Juan.

 

Mots-clés liés