click to go to homepage
Hazard marque sur penalty

United s'incline en finale

Samedi 19 mai | Finale, FA Cup | Wembley | Affluence : 87 647 personnes | Buteurs : Hazard (22e, pen.)

Pour sa 20e finale de FA Cup, Manchester United s'est incliné sur un penalty d'Eden Hazard à la 22e minute face à Chelsea à Wembley.

On pensait pouvoir assister à un come-back légendaire dont les Red Devils ont le secret, surtout au vu de la belle deuxième période livrée par les hommes de José Mourinho, mais MU n'a jamais réussi à annuler le penalty transformé par Hazard à la 22e minute. Les supporters mancuniens étaient plus souriants après la pause en voyant les siens se battre sur chaque ballon pour tenter d'égaliser, mais une première période désastreuse leur a coûté le trophée.

Wembley s'était préparé pour l'occasion de cette grande finale de FA Cup. Feux d'artifice, lanceurs de flammes, drapeaux et un passage de la Royal Air Force faisaient monter l'ambiance dans le magnifique stade national anglais. Deux énormes banderoles, déployées dans les tribunes des deux camps, venaient également rendre hommage à Ray Wilkins, ancien joueur des deux clubs qui s'est éteint le mois dernier à l'âge de 61 ans.

Côté infirmerie, José Mourinho avait donné tout le temps qu'il fallait à Romelu Lukaku pour qu'il se remette d'une blessure à la cheville contractée face à Arsenal en avril, mais le Belge n'était pas à 100 % et le technicien portugais ne pouvait pas l'utiliser dès l'entame de match. Dur de débuter une finale sans son meilleur buteur dans la compétition cette saison (5 réalisations).

Depuis le banc, Lukaku regardait donc son compatriote Eden Hazard dicter le tempo en première période. Véritable épine dans le pied de MU, le milieu belge était la grande vedette sur le terrain.

Une mauvaise passe de Phil Jones permettait à Chelsea de se frayer un chemin dans le camp mancunien dès la neuvième minute, mais Hazard butait sur David De Gea au premier poteau. Tout juste : le gardien devait repousser de la jambe. La première banderille était plantée.

Les deux équipes auraient voulu obtenir chacune un penalty, après des tacles sur Tiemoue Bakayoko et Alexis, mais l'arbitre Michael Oliver prenait la bonne décision à chaque fois et n'accordait rien. Quelques instants plus tard, l'homme en noir était à nouveau sollicité et encore une fois, il ne faisait pas d'erreur.

Chelsea, parti de sa moitié de terrain, partait à l'assaut du but de MU par l'intermédiaire d'Hazard qui gagnait sa course avec Jones. L'arrière central anglais, trop loin, tentait de tacler le ballon mais faisait chuter Hazard dans la surface. Oliver désignait immédiatement le point de penalty.

Les Red Devils ne pouvaient pas contester et des 11 mètres, De Gea ne parvenait pas à deviner le côté choisi par Hazard qui prenait le gardien à contre-pied pour donner l'avantage à Chelsea (1-0, 22e).

United ne réussissait décidément pas à bouger la défense de Chelsea et n'avait que deux occasions à se mettre sous la dent en première période: une tête non cadrée de Jones au deuxième poteau et une frappe lointaine de Rashford. Mais Manchester ne se laissait pas abattre.
Alors que Mourinho avait renvoyé rapidement son équipe sur le terrain depuis les vestiaires, les joueurs semblaient partis pour réaliser une
“remontada”
dont elle a le secret et commençaient alors à titiller Chelsea.

Les supporters de MU pouvaient enfin vivre quelques émotions dans cette finale, surtout que MU se lançait à l'attaque en nombre. Rashford tentait par exemple sa chance d'une frappe puissante, mais le gardien Thibaut Courtois repoussait.

Plus les Red Devils se montraient dangereux, plus l'entraîneur de Chelsea Antonio Conte s'animait dans sa surface technique, preuve que son équipe était dans une mauvaise passe. Mourinho se montrait bien plus zen, les mains sur les hanches alors qu'il voyait que sa causerie à la pause portait ses fruits.

Il pensait même voir l'égalisation quand, à la 63e minute, Alexis glissait enfin le cuir au fond des filets. Mais le but du Chilien était logiquement refusé pour une position de hors-jeu.

Les Mancuniens continuaient alors d'exercer une pression de tous les instants et les Blues reculaient. Il ne manquait plus qu'un but égalisateur dans cette finale.

Mais au final, ce sont les Londoniens qui étaient tout près de doubler la marque. Parti à l'attaque à la 70e minute, Marcos Alonso n'en revenait pas quand De Gea repoussait sa frappe.

United rétorquait immédiatement avec un une-deux entre Jesse Lingard et Rashford, mais Courtois s'interposait face à ce dernier.

Les deux garçons formés au club étaient ensuite remplacés par Lukaku et Anthony Martial pour espérer faire du mal à l'équipe de Conte. Mais c'est Nemanja Matić, contre son ancien club, qui envoyait un boulet de canon que Courtois avait du mal à repousser. Le gardien belge n'était pas des plus convaincants dans son dégagement des deux poings.

United continuait et Paul Pogba croyait avoir égalisé à huit minutes de la fin quand il reprenait, de la tête, un corner d'Antonio Valencia, mais ce n'était pas cadré. Alors qu'un but égalisateur était exigé, Mourinho tentait le tout pour le tout. Il sortait un défenseur, Jones, pour lancer Juan Mata à trois minutes de la fin du temps réglementaire. Mais les Red Devils n'avaient plus le temps de revenir au score et Chelsea, sous la pression depuis le début de la deuxième période, survivait et tenait sa courte victoire.
Lukaku
L'entrée en jeu de Romelu Lukaku n'a rien changé
LES COMPOS
United : De Gea; Valencia, Smalling, Jones (Mata 87e), Young; Matić, Pogba, Herrera, Lingard (Martial 73e), Alexis, Rashford (Lukaku 73e).
Non utilisés : Romero, Bailly, Darmian, McTominay.
Avertis : Jones, Valencia.

Chelsea : Courtois, Azpilicueta, Cahill, Rüdiger, Moses, Kante, Fabregas, Bakayoko, Alonso, Hazard (Willian 90e), Giroud (Morata 89e).
Non utilisés : Caballero, Zappacosta, T. Chalobah, Barkley, Pedro.
Averti : Courtois.
ON EN PARLE

Les rois du come-back y étaient presque
United avait déjà prouvé sa force de caractère en demi-finale à Wembley contre les Spurs : menés 1-0 en début de match, les Red Devils s'étaient qualifiés pour la finale. Mais les hommes de José Mourinho n'ont pu trouver le but de la délivrance qui aurait sûrement porté un coup d'arrêt physique aux hommes d'Antonio Conte.

MU encore deuxième
Oui, un trophée aurait permis de conclure de la plus belle des manières la saison, mais United a tout de même terminé à sa meilleure place et avec son meilleur total de points depuis 2013. Donc il y a de quoi être satisfait avant de bien préparer la saison 2018/19. Chelsea remporte son huitième titre en FA Cup.