click to go to homepage
United

Le doublé de Rashford offre la victoire contre Liverpool

Share With

Premier League | Old Trafford | Affluence : 74 855 spectateurs | Buteurs : Rashford (14e, 23e) ; Bailly (c.s.c., 65e)

Manchester United s'impose à domicile dans le choc face aux Reds de Liverpool grâce à un doublé de Marcus Rashford en première période, sur deux actions initiées par Lukaku. Liverpool mettra la pression et reviendra en seconde période sur uin but contre son camp de Bailly (65e) mais la défense mancunienne tiendra le choc.

Après Chelsea, dernière victime des Red Devils à domicile, c’est une autre grosse écurie, Liverpool, qui mord la poussière à Old Trafford, non sans avoir joué le tout pour le tout en seconde période. Mais le bloc mancunien a plié sans rompre et su sortir indemne d’une fin de match à suspense pour reléguer les Reds à cinq points, en attendant les autres résultats de la journée.

Beaucoup se demandaient comment Mourinho allait aborder cette rencontre du point de vue tactique. Certains pensaient que le gourou portugais allait privilégier la sécurité, mais la présence de Rashford dans le onze était un premier indice augurant du contraire.

Il faudra peu de temps à l’intéressé pour prouver que United était bel et bien passé en mode rouleau compresseur, prêt à marcher sur Liverpool.

Rashford n’avait plus été titularisé depuis le match du 26 décembre contre Burnley. Mourinho aura eu un sacré flair de le remettre dans le bain face à l’équipe de Jurgen Klopp. En pleine forme, l’attaquant laissera littéralement sur place Trent Alexander-Arnold avant d’armer une frappe enroulée du droit synonyme de premier but à la 14e minute.

Tout part d’un dégagement de De Gea dévié de la tête par Romelu Lukaku. Rapide comme l’éclair, le Mancunien part au but et crochète Alexander-Arnold avant d’ajuster le malheureux Loris Karius. Simple, efficace et impitoyable.

Le trident de Liverpool, composé de Sadio Mane, Mohamed Salah et Roberto Firmino, est bien discret, mais c’est Virgil van Dijk qui fait trembler Stretford End en manquant l’égalisation à la 23e minute. Le défenseur, transféré pour 75 millions de livres, aurait pu la mettre au fond s’il avait effectivement repris le ballon de la tête plutôt que de l’épaule.

Mais les Reds n’auront pas le temps de se remettre de cet échec que déjà, United double la mise. Une fois de plus, le catalyseur s’appelle Lukaku. Le Belge réussit à conserver le ballon et transmet à Juan Mata, mais le ballon est dévié et parvient à Rashford. Placé dans une situation identique à celle du premier but, l’attaquant opte pour la même frappe enroulée du droit et obtient le même résultat : le but.

Quelques minutes avant la pause, Alexis centre pour Mata, oublié aux six mètres. La reprise de volée acrobatique de l’Espagnol frôle le poteau gauche de Karius, non sans avoir fait rugir Old Trafford.

C’est une toute autre équipe de Liverpool, bien plus tranchante, qui entame la seconde période. Mais c’est sans compter la résistance héroïque des hommes de Mourinho.

Pourtant, à la 66e minute, la défense mancunienne finit par céder. Dos au but, Bailly s’interpose pour contrer le centre de Mane, mais l’Ivoirien, déséquilibré, dévie le ballon du pied dans la cage de De Gea.

Les visiteurs continueront à pousser mais sans inquiéter outre mesure le portier espagnol, qui, grâce à la solidité de sa défense, n’aura pas besoin de sortir un des arrêts monstrueux dont il a le secret.

LES ÉQUIPES

United : De Gea, Valencia (c), Bailly, Smalling, Young, Matic, McTominay, Mata (Lingard 88e), Rashford (Fellaini 69e), Alexis (Darmian 96e), Lukaku.
Remplaçants non utilisés : Romero, Lindelof, Carrick, Shaw.
Avertissements : Rashford, Valencia.

Liverpool : Karius, Alexander-Arnold (Wijnaldum 80e), Lovren, Van Dijk, Robertson (Solanke 84e), Can, Milner (c), Oxlaide-Chamberlain (Lallana 62e) Mane, Salah, Firmino.
Remplaçants non utilisés : Mignolet, Gomez, Henderson,  Matip.
Avertissements : Oxlade-Chamberlain.

L'ANALYSE

Rashford ira en Russie
José Mourinho a déclaré récemment que l’absence de Rashford dans le onze dernièrement ne l’empêcherait pas d’aller disputer la Coupe du Monde en Russie tant qu’il jouira de la confiance du sélectionneur. Gareth Southgate connaît suffisamment le Mancunien pour lui faire confiance, mais ça ne fait pas de mal d’entendre ça de la part de Mourinho. Southgate était dans la loge VIP pour constater que Rashford n’avait rien perdu de ses qualités.

Éric est bien là 
Tout n’était pas parfait mais le retour d’Éric Bailly a été positif. Le défenseur central n’avait pas débuté le moindre match depuis la défaite à Chelsea la première semaine de novembre, mais cela ne s’est pas vu. Après son opération au genou, il a suivi une longue rééducation avant d’apparaître sur le banc lors des quatre dernières rencontres, entrant deux fois en cours de jeu. L’Ivorien avait pour mission de contenir l’une des attaques les plus redoutables du championnat, mais hormis le but contre son camp, il a surclassé tous ses vis-à-vis.

ET MAINTENANT ?

 United affronte Séville à Old Trafford le jeudi 13 mars prochain à 20h45. Tout reste possible après un nul 0-0 en Espagne à l’aller.