click to go to homepage
Chris Smalling

United arrache son comeback dans le derby

Premier League | Etihad Stadium | 54 259 spectateurs | Buteurs : Kompany (25e), Gundogan (31e) ; Pogba (53e, 55e), Smalling (69e)

Les Red Devils semblaient battus à la mi-temps, alors que leurs hôtes menaient 2-0 et avaient la maîtrise totale du jeu. Vincent Kompany et Ilkay Gundogan avaient fait le break pour City.

 Les supporteurs Cityzens se préparaient déjà à fêter la victoire, mais c'était sans compter sur l'abnégation des Red Devils qui sont revenus du diable vauvert pour renverser la vapeur. C'est d'abord un immense Paul Pogba qui, grâce à un doublé, a remis les siens à flot, avant que Chris Smalling ne ruine les espoirs de City dans un match riche et engagé.

Avant le match, le public et les joueurs ont respecté une superbe minute d'applaudissements en hommage à Ray Wilkins, ancien milieu de Manchester United, décédé cette semaine à l'âge de 61 ans. Mais les amabilités n'ont pas duré, et le 176e derby fut intense dès le coup d'envoi de Martin Atkinson.

Éric Bailly et Ander Herrera faisaient leur retour dans le onze de départ de José Mourinho, qui avait apporté deux changements dans l'équipe qui a débuté le match contre Swansea, remporté 2-0 samedi dernier à Old Trafford.

Côté City, Pep Guardiola a changé quatre éléments parmi ses titulaires suite à la défaite 3-0 à Liverpool en milieu de semaine, en quart de finale aller de la Champions League.

Après un début de match assez équilibré, City a pris les commandes du derby, et United était simplement incapable d'apporter le danger sur les cages d'Ederson. Les hôtes ont logiquement pris l'avantage à la 25e minute.

Antonio Valencia a concédé un corner qui fut tiré par Leroy Sané et smashé de la tête en plein cœur de la surface par Vincent Kompany, le capitaine des Blues.

City était porté par ce but et United semblait incapable de contrer la marée. Les Red Devils sont restés sur le reculoir et ont fini par concéder un deuxième but marqué par Gundogan.

De Gea, qui brille depuis le début de saison grâce à ses interventions héroïques, avait malheureusement renvoyé la balle dans les pieds des Cityzens, qui ont brillamment attaqué. Ceci a permis à Gundogan, au terme d'un mouvement collectif clinique et limpide, de se retourner dans la surface et expédier la gonfle au fond des filets d'un tir du pied droit. United était dans les cordes.

Heureusement pour les Red Devils, Raheem Sterling manquait de précision et manquait deux occasions franches consécutives d'anéantir définitivement les espoirs des visiteurs. Deux fois en trois minutes, il s'est retrouvé en un-contre-un mais a tiré au-dessus, laissant le score à 2-0.

Gundogan a, lui aussi, failli s'offrir un deuxième but sur une tête juste avant la pause, mais De Gea a bien capté le ballon.

Le coup de sifflet de M. Atkinson fut salvateur pour un United en manque d'oxygène. Malgré cela, City revint fort et Gundogan a frappé le poteau.

Les Red Devils ont fini par respirer grâce à Paul Pogba. Après avoir vu une première tentative repoussée par Ederson, il s'est offert un doublé en l'espace de 97 secondes. 

Le Français a marqué à la 53e et 55e minute. Ses deux buts faisaient suite à deux superbes actions d'Alexis Sanchez. Sur le premier, le Chilien a combiné avec Herrera pour faire une passe de la poitrine à Pogba qui a trompé la défense de City restée de marbre, à l'image de Kompany.

Les Blues n'ont pas eu le temps de s'en remettre que United avait déjà égalisé. Alexis a envoyé un amour de ballon au milieu de la surface et Pogba, encore lui, a bondi et s'est contorsionné en l'air pour placer une tête au ras du poteau d'Ederson. 2-2. 

Les Red Devils venaient de signer un comeback renversant qui était d'autant plus surprenant après une telle première période. Et ce n'était pas fini.

Ce fabuleux retour s'acheva sur un but encore une fois amené par Alexis. À la 69e minute, sur un coup franc lointain plongeant, il a permis à Smalling de donner l'avantage à United, encore une fois grâce à la friabilité de la défense des Blues. Il est parvenu à plonger aux six mètres pour fusiller Ederson à bout portant.

S'ensuivirent quelques échauffourées certainement évitables, et M. Atkinson fut contraint de sortir plusieurs cartons jaunes pour se faire respecter.

Pour ce qui est du football, Sergio Aguero, entré en fin de match, manqua l'égalisation de peu à la 89e minute, mais De Gea s'est fendu d'une parade acrobatique dont il a le secret pour préserver l'exploit.

Le match était censé s'achever sur le sacre officiel de City, mais c'est finalement United qui a pris les trois points et s'est offert le derby sous les applaudissements de leurs supporteurs en feu et venus en nombre à l'Etihad.

Buts : City 2-3 UnitedVidéo

COMPOSITIONS

City : Ederson ; Danilo, Kompany (c), Otamendi, Delph, B. Silva (Jesus 72e), D. Silva (De Bruyne 72e), Fernandinho, Gundogan (Aguero 75e), Sané ; Sterling.
Remplaçants non entrés en jeu : Bravo, Walker, Laporte, Toure.
Avertissements : Sterling, Fernandinho, Aguero, Danilo, Kompany, Jesus.

United : De Gea ; Valencia (c), Bailly, Smalling, Young ; Matić, Pogba, Herrera (Lindelöf 90e) ; Lingard (McTominay 84e), Alexis (Rashford 82e), Lukaku.
Remplaçants non entrés en jeu : J Pereira, Rojo, Mata, Martial.
Avertissements : Herrera, Pogba.

L'ANALYSE

Pogba répond aux critiques
Le Français a été au cœur des débats ces derniers temps, et encore plus lors des jours précédant le derby. Après une première mi-temps difficile, il a montré tout son talent en marquant deux buts d'anthologie. Il a été au top et s'est mué en buteur au moment opportun.

Alexis, encore brillant
United a battu City en faisant signer le Chilien au mercato d'hiver, et les supporteurs des Blues ne sont pas prêts de l'oublier. Il a répondu aux sifflets de manière cinglante. Après un gros match contre Swansea, le Sud-Américain était impliqué sur les trois buts de United.

La suite ?
Les Red Devils seront de retour à Old Trafford le dimanche 15 avril pour un match de Premier League contre West Bromwich Albion (coup d'envoi 17 heures). Les Baggies sont actuellement au fond du classement et sont aux portes de la relégation, surtout depuis le renvoi de leur manager Alan Pardew.