Ralf

10 choses que vous ne savez peut-être pas sur Ralf

mardi 30 novembre 2021 23:45

Le nouveau manager intérimaire de Manchester United Ralf Rangnick a fait couler beaucoup d'encre et de salive ces derniers jours, mais connaissez-vous vraiment le parcours fascinant du tacticien allemand ?

Nous avons dressé pour vous une liste de 10 choses que vous ne connaissez peut-être pas au sujet de Ralf Rangnick.

Plongez-vous dans l'histoire du très respecté manager de 63 ans, alors que nous attendons encore la confirmation de la date à laquelle son visa de travail sera accordé pour qu'il puisse enfin figurer sur le banc de touche d'Old Trafford....

1. Ralf est né en juin 1958, un mois après que United a disputé la finale de la FA Cup, perdue 2-0 contre les Bolton Wanderers à Wembley. Nat Lofthouse a marqué les deux buts devant près de 100.000 fans, ce jour-là. Une déception pour les Red Devils mais un véritable réconfort d'arriver jusqu'en finale, après la tragique catastrophe aérienne de Munich, survenue un peu plus tôt cette année-là. 

2. Dans le cadre de son diplôme d'anglais et d'éducation physique, pendant ses études, Ralf Rangnick a vécu pendant un an sur la côte sud et a fréquenté l'université de Sussex. C'est là que son amour pour le football du pays s'est créé. Il se souvient d'avoir visité des stades comme Goldstone Ground (Brighton), Highbury (Arsenal) et Upton Park (West Ham United) et y a savouré la particulière atmosphère anglaise qui y régnait à l'époque. "Ces souvenirs me donnent encore la chair de poule", nous a-t-il confiés. "Il était question de football, de passion, d'émotions et d'amour de ce sport."

3. Il se souvient également avoir assisté à un match à domicile entre Brighton et Liverpool en 1979. En tant que supporter des Seagulls, le jeune homme connaissait bien l'équipe qui allait affronter United en finale de la FA Cup 1983. En effet, cinq des joueurs impliqués au Goldstone Ground (Graham Moseley, Steve Foster, Gary Stevens, Gerry Ryan et Jimmy Case) ont joué à Wembley, puisque les Reds ont fini par s'imposer 4-0, lors d'un replay. John Gregory, qui était à Brighton à la fin des années 70, deviendra d'ailleurs plus tard le manager d'Aston Villa qui finira par vendre Dwight Yorke à United en 1998.

4. Ralf a joué au niveau non-ligue pour Southwick au cours de la saison 1979/80, prenant part à 11 matchs dans la Sussex County Division One. L'équipe a terminé deuxième du classement, cette année-là, mais l'Allemand a dû rester sur la touche après avoir dû être hospitalisé d'une perforation pulmonaire et de côtes cassées. Il évoluait alors soit au milieu de terrain, soit au poste d'arrière latéral.

5. Dans un profil de joueur de l'époque, il a cité Garry Birtles comme son footballeur préféré. L'attaquant était impressionnant pour le Nottingham Forest de Brian Clough, qui a remporté la Coupe d'Europe en 1979 et 1980, avant de rejoindre United pour 1,25 million de livres. Birtles a mis un certain temps avant de briser la glace en championnat pour son nouveau club, mais il y a tout de même marqué 11 buts au total, avant de rejoindre Forest en 1982.

6. En tant qu'entraîneur, il est connu comme le "parrain du gegenpress" et on lui attribue le mérite d'avoir influencé le travail de Jurgen Klopp, Thomas Tuchel, Julian Nagelsmann et Ralph Hasenhuttl. Il a lui-même développé des idées à partir de tacticiens tels que Valeriy Lobanovskyi et Arrigo Sacchi et les a mises en pratique lorsqu'il a montré ses prouesses avec Ulm, qui n'a joué qu'une seule saison en Bundesliga.

Rangnick : Sa carrière jusqu'ici article

Découvrez en détails la longue carrière de Ralf Rangnick, le nouvel entraîneur intérimaire de United.

7. Le compte à rebours est une méthode d'entraînement utilisée pour développer la rapidité d'esprit chez les joueurs. Ce concept a été créé par Rangnick. "Nous avons eu un compte à rebours fait sur mesure pour nous", a-t-il déclaré lors de son passage à Hoffenheim. "L'entraîneur adjoint l'active, nous l'utilisons pour un jeu appelé la règle des huit secondes. Les joueurs peuvent entendre le tic-tac et savent qu'ils doivent récupérer le ballon dans les huit secondes. Sinon, s'ils sont en possession du ballon, ils doivent tirer dans les dix secondes. Cela peut être irritant pour eux au début, mais, ce que nous avons remarqué, c'est que ce type d'entraînement peut affecter les joueurs. En quelques semaines, ils adaptent leur style de jeu et cela devient un instinct."

8. Ralf était le patron de Schalke lorsque le club a rencontré United en demi-finale de la Ligue des Champions 2011, soit la première fois que le club de Bundesliga allait aussi loin dans la compétition. Après avoir dominé un groupe comprenant Lyon, Benfica et l'Hapoel Tel Aviv, ils finissent par éliminer Valence et l'Internazionale, écrasant même les géants italiens 7-3 au total. L'équipe de Sir Alex Ferguson reste un obstacle trop important pour Schalke 04 dans le dernier carré, malgré l'excellente performance de Manuel Neuer au match aller. Des victoires 2-0 et 4-1 permettent, cette saison-là, aux Reds de se qualifier pour une finale à Wembley contre le FC Barcelone.

9. Rangnick a été interviewé pour le poste de sélectionneur de l'Angleterre avant que Sam Allardyce ne se voit confier le poste en 2016. Le directeur technique de la FA Dan Ashworth avait ciblé l'Allemand pour le poste de West Brom et avait donc conservé un réel intérêt pour ses services. "Après l'Euro, il m'a rappelé et m'a demandé si je voulais venir passer un entretien pour le poste d'entraîneur en Angleterre", a révélé Ralf à FourFourTwo. "Il m'a répondu que, si cela dépendait de lui, ce serait très réaliste mais que d'autres membres du conseil d'administration pensaient que ça devait être un Anglais. Bien sûr, c'est normal. Trois jours après que j'ai passé l'entretien, ils m'ont informé que Sam Allardyce allait prendre le poste de manager."

10. Lorsqu'on lui a demandé quels changements de règles il apporterait, le tacticien a fait un point intéressant sur la taille des buts, après avoir également suggéré que cinq remplacements devraient être maintenus parce que "cela rend le jeu plus rapide, réduit les blessures et garde l'équipe dans un meilleur état d'esprit". Ralf avait même déclaré à l'époque : "Je crois que nous devrions discuter d'une question que j'ai soulevée il y a 15 ans. Les dimensions du but sont-elles encore raisonnables ? Lorsque le but a été défini comme faisant 2,44 m de haut et 7,32 m de large, la personne moyenne - y compris les gardiens de but - mesurait 10 cm de moins. Si on fait le but 30 cm plus large et 20 cm plus haut, on pourrait certainement voir un peu plus de buts."

Recommandé: