Ander Herrera

Retrouvailles avec Ander Herrera

Très apprécié par le vestiaire et les fans de Manchester United, le milieu de terrain du Paris Saint-Germain Ander Herrera a toujours su représenter le club.

Fort de ses 189 sélections avec Manchester United, il est conscient de la menace que représente son ancienne équipe pour l'ouverture du Groupe H de la Ligue des Champions.

L'Espagnol a eu le temps de discuter avec Mark Sullivan de MUTV, avant le coup d'envoi de ce soir, à 21h au Parc des Princes.

“Bruno [Fernandes], avec son attitude et son caractère, est un authentique joueur de Manchester United”, a-t-il déclaré. “Quand il a manqué le penalty l'autre jour [face à Newcastle United], et qu’il a joué comme il l’a fait, cela en dit long sur lui.”

Ander est également revenu sur la prestation de son coéquipier en équipe nationale De Gea : “David a réalisé un arrêt que j'avais l'habitude de voir quand j'étais là-bas, donc ce n'était pas une surprise pour moi”.

Herrera Europa
Ander Herrera a soulevé l'Europa League sous le maillot des Reds en 2017.

“C'était le meilleur match de United jusqu'à présent cette saison. Ils ont gagné 4-1 mais cela aurait pu être 6-1 ou 7-1 car ils ont bien joué. À mon avis, Juan [Mata] a joué son meilleur match depuis deux ans. Je suis heureux pour lui, mais un peu inquiet pour notre match aussi. Quand il est en feu, il est difficile de l'arrêter, mais nous ferons de notre mieux.”

“J'espère que nous pourrons les arrêter et nous servir de nos qualités, qui sont nombreuses pour essayer de vous battre et puis, après cela, vous savez que je souhaite le meilleur pour le club et les fans, et pour tous les Mancuniens que j'aime tant.”

Lorsque le tirage au sort a eu lieu au début de ce mois, Herrera admet avoir eu des sentiments mitigés car il rêvait de revenir à Manchester lorsqu'il a quitté le club pour la France.

“C'était un sentiment un peu étrange”, admet-il. “Tout d'abord, je suis heureux de retourner à Manchester dans deux mois et à l'idée de revoir tous les amis que j'ai là-bas.”

“Mais c'est difficile de le faire sans les supporters. C'était un rêve de retourner là-bas pour pouvoir remercier les fans, une fois de plus, pour toute l'affection qu'ils avaient pour moi. Le faire sans eux change la donne et les sentiments sont un peu bizarres.”