click to go to homepage
José Mourinho

Mourinho répond aux tabloïds

José Mourinho a qualifié de “foutaises” les allégations de la presse sur son avenir au sein du club.

Le manager de Manchester United n'a nullement l'intention de quitter le club et réaffirme son engagement en faveur de la cause mancunienne, n'en déplaise aux allégations négatives émises dans la presse après les trois matches nuls consécutifs en Premier League, suivis d'un succès à Everton.

“Ça dépend de ce que vous voulez savoir et de quoi vous voulez parler”, a-t-il déclaré en conférence de presse à propos de sa situation contractuelle. “Si vous voulez parler de certaines rumeurs, ce ne sont que des foutaises ! Je ne pourrais trouver meilleur mot.

”Si vous voulez me demander de but en blanc si je me vois à Manchester United la saison prochaine, je vous réponds par l'affirmative. Au risque de me répéter, je quitterai le club à la demande de celui-ci car je n'ai nullement l'intention de partir en ce qui me concerne.

“Mon objectif est de rester, de travailler et de progresser pour aider le club à retrouver son rang. Je veux rester. Je ne vois aucune raison de ne pas rester.

”Alors oui, je suis sous contrat. En réalité, je suis au milieu de mon contrat. Ce n'est pas comme s'il me restait deux mois. Mon souhait est de rester. Tout dépend du club, des propriétaires, du conseil d'administration, de M. [Ed] Woodward, de ce qu'ils souhaitent, de leur satisfaction vis-à-vis de moi et de leur envie de me voir rester à l'issue de mon contrat. Mais moi, oui, je veux rester.

Mourinho, qui n'a jamais manqué la moindre séance d'entraînement depuis son arrivée à Manchester United, fustige certains journaux, des tabloïds anglais pour ne pas les nommer, qui ont injustement critiqué son implication et son professionnalisme.

”Parler de mon travail et établir une relation entre mon travail et ces foutaises, c'est la pire chose que l'on puisse me faire“, a déclaré Mourinho. ”Cela n'a rien à voir avec le fait de dire que je suis un mauvais manager, que mes résultats sont décevants, ou que j'ai commis une erreur dans tel ou tel match.

“La pire chose que l'on puisse me faire, c'est mettre en doute mon professionnalisme, mon implication pour le club, mon travail, mes joueurs, pour le moindre détail lié à mon métier.

”Alors oui, ces foutaises m'ont touché dans ce sens, mais comme je vous le répète, je suis au milieu de mon contrat. Le club décidera si je prolongerai ou non. Mais mon implication en faveur du club est totale.