dd

Manchester City 0-2 Manchester United

Manchester United s’impose 2-0 contre son voisin Manchester City, à L’Etihad. Les Reds mettent donc fin à la série de victoire des Skyblues et parviennent à battre un nouveau record de 22 déplacements sans défaite.

Les hommes d’Ole Gunnar Solskjaer réussissent à prendre l’avantage dès le début du match, sur un penalty de Fernandes qui permet d’ouvrir le score. Manchester City, pourtant dangereux à plusieurs occasions, ne parvient pas à dominer le jeu face à une équipe de United en place et solide défensivement.

Décidément très en forme en ce moment, Luke Shaw brille à nouveau en venant doubler la mise et sceller la victoire des Reds. Pour Pep Guardiola et ses hommes, le titre reste tout proche mais Manchester United vient leur rappeler qu’ils sont toujours dans la course en réduisant l’écart avec leur voisin. Le récit du 185e derby de Manchester…

mm
Les Reds enregistrent désormais 22 déplacements sans défaite, à l'issu de ce derby de Manchester.

PREMIÈRE MOITIÉ - UN DÉBUT DÉCISIF POUR UNITED

United commence fort la rencontre alors qu'Anthony Martial bousculé par Gabriel Jesus à l'intérieur de la surface, obtient un penalty dans la minute qui suit le coup d'envoi.

Fernandes fait alors face à ses responsabilités et propulse le ballon vers la droite d'Ederson qui ne parvient pas à empêcher la frappe d'atteindre le fond des filets. United ouvre le score à la 101ème seconde. 1-0 pour les Reds.

Quelques instants plus tard, Luke Shaw passe tout près de doubler la mise mais sa frappe du pied ne suffit pas à déstabiliser le gardien.

Désemparé, City semble avoir du mal à gérer le pressing efficace de United. Les Skyblues enregistrent leur premier tentative de tir après neuf minutes de jeu, mais la frappe d'Ilkay Gundogan ne parvient pas à inquiéter Dean Henderson. Peu après, sur une récupération de balle venant d'une erreur de De Bruyne, Marcus Rashford s'avance rapidement et contraint Ederson à se précipiter sur sa ligne de but pour repousser le tir de l'attaquant à distance.

Après un départ rapide des Reds, City commence finalement à accroître la pression au bout d'une vingtaine de minutes, forçant Victor Lindelof à intervenir pour bloquer le tir de Jésus, avant que Gundogan ne tire à son tour.

Alors que l'équipe de Pep Guardiola monte en puissance, elle ne parvient pas à percer la ligne défensive de United et contraint les Citizens de tirer à plusieurs reprises à distance. Riyad Mahrez et Joao Cancelo tentent leur chance sur des frappes dangereuses, mais sans égaler le tir puissant d'Oleksandr Zinchenko, à la 24e minute, qui met Henderson à l'épreuve pour repousser son tir.

A la 38e minute, le gardien de United se voit contraint de redoubler d'efforts pour repousser un coup franc de Kevin De Bruyne, alors que l'on approche de la mi-temps. À l'approche de la fin de la première période, Mahrez offre à City sa dernière, et peut-être sa meilleure, occasion de marquer un but sur un tir du pied droit qui passe à quelques centimètres du second poteau. Les Skyblues poussent mais en vain.

DEUXIÈME MI-TEMPS - LES REDS SONT SHAW

La deuxième période s'amorce sur la fin de la première et United est presque immédiatement contraint de se replier vers l'arrière face à une grosse pression des Citizens qui obligent les Reds à fournir d'autant plus d'effort pour défendre, à l'image de cette tentative de Rodri qui s'écrase sur la barre transversale trois minutes après le début de la mi-temps.

Mais les hommes de Solskjaer endurent et font preuve de patience pour se créer des occasions. A la 50e minute, Henderson relance la balle sur Luke Shaw qui parvient à pénétrer dans le couloir gauche avant de s'appuyer sur Rashford comme relaie qui lui remet parfaitement la balle à l'entrée de la surface pour que le défenseur anglais puisse armer sa frappe et mettre le ballon au fond des filets. 2-0 pour United.

C'est le troisième but de Luke sous le maillot des Reds, et quel moment pour l'obtenir ! Les sourires sont nombreux sur le banc de touche de United, alors que tout le monde célèbre à l'unisson pour féliciter le défenseur.

Dès lors, United se montre dangereux en contre-attaque, Daniel James voyant son tir dévié à côté, avant que Martial ne manque de peu le cadre d'une tête dans la surface.

La deuxième période semble alors suivre le même schéma que la première, City ayant de nombreux tirs de loin, bien que les frappes de Sterling et De Bruyne ne causent pas de soucis à Henderson.

A la 65e minute, Jesus manque sa frappe au-dessus du but, alors que United continue d'être menaçant devant les buts de City, à l'image de Martial qui manque son face à face avec Ederson, en tirant directement sur le gardien de but.

Alors que le match touche à sa fin, City s'efforce de trouver un moyen de revenir au score, notamment avec l'entrée de Foden pour apporter plus de solutions en attaque. À la 78e minute, Sterling ne parvient pas à trouver la faille sur un centre au second poteau.

Malgré la possession de balle de City, les efforts de De Bruyne restent très importants. Ce dernier tente deux frappes en fin de match, qui n'inquiètent pas Henderson. Il n'a pas fallu longtemps pour que le coup de sifflet d'Anthony Taylor sonne la fin de la série victorieuse de City, ce qui signifie que nous remportons un troisième match consécutif à l'Etihad.

dd
L'ombre de la soirée se porte sur la blessure de Rashford, contraint de quitter le terrain en plein match.
DÉTAILS DU MATCH

Manchester City
 : Ederson ; Cancelo (Walker 65), Stones, Dias, Zinchenko ; De Bruyne, Rodri, Gundogan ; Mahrez, Jesus (Foden 69), Sterling.

Remplaçants
 : Steffen, Laporte, Mendy, Fernandinho, Silva, Torres, Aguero.

Manchester United
 : Henderson ; Wan-Bissaka, Lindelof, Maguire, Shaw ; Fred, McTominay ; James, Fernandes (Williams 90+3), Rashford (Greenwood 73), Martial (Matic 88).
Remplaçants : Grant, Bailly, Tuanzebe, Telles, Amad, Shoretire.
Buteurs : Fernandes 2, Shaw 50.
Avertis : Henderson, Maguire, Shaw.