click to go to homepage
Marouane Fellaini

United 2-1 Arsenal

Premier League | Old Trafford | 75 035 spectateurs | Buteurs : Pogba (17e), Fellaini (90e+1) ; Mkhitaryan (51e)

Manchester United a pris une bonne option sur la deuxième place finale en Premier League en arrachant la victoire en toute fin de match face à Arsenal.

Après avoir ouvert le score par Paul Pogba peu après le quart d'heure de jeu à Old Trafford, c'est l'ancien Red Devil Henrikh Mkhitaryan qui égalisait au retour des vestiaires pour les Gunners. Mais c'était sans compter sur la détermination de Marouane Fellaini qui délivrait tout un stade dans le temps additionnel.

Les trois points de United assurent d'entendre l'hymne de la Champions League résonner du côté d'Old Trafford la saison prochaine en scellant une place parmi les quatre premiers. Les vieilles rivalités étaient oubliées avant le coup d'envoi, le club offrant un vibrant hommage à Arsène Wenger, qui était clairement tourné vers la demi-finale retour de l'Europa League face à l'Atlético Madrid en apportant huit changements à son équipe. 

Il ne fallait pas attendre longtemps pour voir United compliquer le dernier déplacement de Wenger à Old Trafford en tant que patron des Gunners. À la 17e minute, Pogba était à l'origine et à la conclusion de l'action. Le milieu de terrain français servait Romelu Lukaku et filait vers la surface. Le centre de Lukaku était repris de la tête par Alexis Sánchez. Ses espoirs de but face à son ancien club étaient anéantis par son ballon dévié par Hector Bellerin sur le poteau, mais Pogba était le plus prompt à la retombée pour catapulter le ballon dans le but.

Sans surprise, il n'y avait pas cette tension électrique qui avait caractérisé les rencontres entre Sir Alex et Wenger par le passé. Mais il y avait néanmoins de la qualité malgré peu d'action dans les surfaces de réparation en première période. 

Si Alexis était en quête d'un but jubilatoire face à son ancien club, il en allait de même pour Henrikh Mkhitaryan. L'Arménien faisait le chemin inverse du Chilien en janvier lorsque les deux joueurs étaient échangés et il était à l'origine de la plupart des actions offensives d'Arsenal. Mais David De Gea n'avait pas trop à s'employer pour écarter le danger. Son homologue David Ospina était également peu sollicité mais il été sauvé par son montant à la 40e minute lorsqu'un centre d'Ashley Young était repoussé par le poteau.

La seconde période avait à peine commencé lorsque Lukaku subissait une béquille sur un contact avec Konstantinos Mavropanos. Le buteur belge tentait de courir malgré la douleur mais il devait renoncer et cédait sa place à Marcus Rashford à la 50e minute. Quasiment dans la foulée, Arsenal égalisait par Mkhitaryan. United perdait le ballon dans son propre camp et, avec l'aide de Granit Xhkaka, Mkhitaryan profitait de cette erreur pour filer vers le but et place une frappe du droit à ras de terre hors de portée pour De Gea. 

Le milieu de terrain avait marqué pour la dernière fois à Old Trafford en faveur des Red Devils en septembre face à Everton. Il ne célébrait pas son but cette fois. Plusieurs changements étaient opérés à la 64e minute. Mourinho sortait Ander Herrera et Jesse Lingard pour lancer Anthony Martial et Fellaini. Wenger faisait entrer quant à lui l'ancien buteur de United Danny Welbeck et Nacho Monreal à la place de Reiss Nelson et Sead Kolasinac, blessé.

Le Mancunien Welbeck était le premier à se montrer menaçant d'une frappe lointaine arrêtée par De Gea. Chris Smalling avait l'occasion de poursuivre sa bonne série devant le but mais le défenseur ne parvenait à reprendre correctement une passe dangereuse de Martial. 

Les fans de United applaudissaient chaleureusement Mkhitaryan lorsqu'il était remplacé par Joe Willock à la 76e minute. Old Trafford pensait que United avait porté le coup final à Wenger à la 87e minute lorsque Rashford trouvait le chemin des filets après une tête de Fellaini repoussée par le poteau sur un superbe centre de Martial, mais le buteur était signalé hors-jeu. 

La déception était de courte durée. Sur une action semblable dans le temps additionnel, Young délivrait un centre que Fellaini reprenait de la tête pour tromper Ospina et signer le but de la victoire.

Marouane Fellaini
La tête de Marouane Fellaini offre la victoire à United

COMPOSITION DES ÉQUIPES 

United : De Gea ; Valencia (C), Smalling, Lindelöf, Young ; Matić, Pogba, Herrera (Martial 64e) ; Lingard (Fellaini 64e), Alexis ; Lukaku (Rashford 50e).  
Non utilisés : J. Pereira, Rojo, Mata, McTominay. 

Arsenal : Ospina, Bellerin, Chambers, Mavropanos, Kolasinac (Monreal 64e), Xhaka (C), Maitland-Niles, Iwobi, Nelson (Welbeck 64e), Mkhitaryan (Willock 76e), Aubameyang
Non utilisés : Cech, Holding, Osei-Tutu, Nketiah.
Averti : Xhaka

Buts : United 2-1 ArsenalVidéo

L'ANALYSE

Reste-t-il des places à prendre pour Wembley ? 
José Mourinho n'apportait qu'un changement par rapport à l'équipe qui était revenue au score à Wembley pour battre les Spurs 2-1 en demi-finale de l'Emirates FA Cup, Victor Lindelöf remplaçant Phil Jones. Cela laisse entendre qu'il pourrait avoir choisi son attaque et son milieu de terrain avec le trio Matić-Pogba-Herrera dans l'entrejeu. Alexis et Lukaku sont devenus les deux incontournables devant. 

United et Arsenal peuvent-ils se mêler à la lutte pour le titre la saison prochaine ? 
Sans aucun doute pour les Red Devils. Un état d'esprit infatigable a été réinstauré et United a pris de l'avance en termes de remplacement d'un patron légendaire. Reste avoir qui Arsenal placera sur le banc à l'issue de la saison.

 

ET LA SUITE POUR UNITED ? 

José Mourinho emmènera son équipe sur la côte sud vendredi soir, le 4 mai, pour affronter Brighton en Premier League. Coup d'envoi à 21 heures.