Max Taylor at Old Trafford

Taylor: "Je ne voulais pas me laisser abattre par le cancer"

Le défenseur Max Taylor est de retour après un an d'absence durant lequel il a combattu un cancer.

Dans un interview qui sera disponible sur MUTV, Max raconte son histoire et le combat qu'il a dû mené après un traitement qui aurait pu mettre fin à sa carrière. Interviewé par Joe Thompson, qui a vécu la même expérience, atteint du Lymphome d'Hodgkin et qui est revenu jouer pour Rochdale malgré ça.

Il est entré en match à Old Trafford avec les U23 contre Sunderland et dans la foulée, il est sélectionné par Solskjaer pour le déplacement à Astana, une récompense méritée après le combat qu'il a dû mené.

Vidéo
Joe Thompson interviews Max Dunne at the Jimmy Murphy Centre
Un passage de l'interview marquante de Max Taylor.

Il a découvert son cancer au moment où il est arrivé avec les U23, il y a un an.

“C'était pendant le pré-saison avec les U23, ma première année professionnelle. J'ai senti une bosse au début et j'avais mal quand je faisais des sprints. Je ne me sentais pas bien. Je n'arrivais pas à suivre le rythme. C'est à chaque fois que j'arrivais à ce stade avancé de l'entraînement que je ressentais cette douleur au même endroit.”

“Au début c'était un kyste, j'ai pris des antibiotiques mais c'est revenu une semaine plus tard, c'était plus gros et infecté. Après plusieurs rendez-vous chez un spécialiste et un scan, on a découvert le cancer.”

La nouvelle a été compliquée à digérer pour Max, sa carrière ne faisait que commencer dans un des plus grands clubs du monde. Malgré son optimisme, c'était un coup dur.

“On a craqué à la maison quand on a appris la nouvelle, j'étais en train de vivre mon rêve à 18 ans et je ne pouvais pas y croire. J'ai imaginé les pires scénarios possibles parce que le mot ”cancer“ est toujours associé pire. Je me posais la question 'est-ce que je vais survivre?'”

En Octobre dernier, le cancer s'est répandu un peu plus et Max a été contraint à une deuxième opération et une prolongation de sa chimiothérapie.

“Les cellules cancéreuses avaient été détruites”, se souvient-il. “Mais il y avait des tissus morts qui étaient enflés. La chimiothérapie s'était débarrassée des cellules cancéreuses, mais elle n'était pas revenue à la taille d'un ganglion lymphatique normal et, pour éliminer tous les risque, j'ai dû l'enlever. C'était donc une coupure en plein milieu, puis une ouverture près de l'endroit où se trouvent les reins. C'est là que se trouvaient les trois ganglions lymphatiques dont un qui s'était attaché à l'aorte, c'était une opération risquée.”

Max Dunne in training
Max est de retour à l'entraînement.

L'opération fut un succès et après un temps de repos, il a reçu le feu vert en Février. “Quel soulagement, enfin.” Il visait un retour pour Noël mais il joue dés maintenant et il ne veut pas s'arrêter là. “Je veux me donner les moyens d'aller loin.”

Après un soutien incroyable de la part du club et du médecin, Ole Gunnar Solskjaer lui a parlé à son retour et a détourné l'attention de la maladie. C'est son état d'esprit maintenant que l'épisode est passé.

“Ole m'a posé beaucoup de questions mais il n'a jamais mentionné le traitement, je ne voulais pas en parlé, c'est du passé, aujourd'hui je veux me concentrer sur la suite.”

“Je ne veux pas qu'on m'associe à ça. Je préfère que ce soit une partie de ma vie mais je veux surtout être défini par mon football ou mon caractère, pas par le cancer.”

.

“Je veux jouer des matchs régulièrement maintenant, avec les U23, en prêt, peu importe. Mon objectif est de jouer pour l'équipe première de Manchester United.”

Peut-être qu'il aura l'occasion de réaliser son rêve Jeudi à Astana. Ce serait une belle histoire de plus dans le monde du foot.

Recommandé:

Mots-clés liés