Ole Gunnar Solskjaer

L'interview d'adieu de Solskjaer

dimanche 21 novembre 2021 22:14

Ole Gunnar Solskjaer a profité de l'occasion pour délivrer un message, alors qu'il quitte son poste de manager de Manchester United.

Il a été annoncé dimanche matin que Solskjaer allait quitter son poste, après presque trois ans à la tête du club d'Old Trafford. 

En raison de l'impact qu'il a eu et du travail qu'il a accompli pour reconstruire les fondations d'un potentiel succès à long terme, un déluge de messages chaleureux pour un homme qui restera à jamais une légende à Old Trafford s'est déversé, notamment pour ses contributions sur et en dehors du terrain. 

Dès l'annonce de son départ, Ole a voulu profiter de l'occasion pour exprimer sa reconnaissance aux joueurs, aux fans et à tout le personnel de Manchester United pour leurs efforts et leur soutien durant son règne.

Il s'est assis avec Stewart Gardner, le journaliste du club, pour mener une interview émouvante, que vous pouvez lire et regarder dans son intégralité ci-dessous...

Ole, c'est un jour triste pour beaucoup de gens qui t'admirent, mais tu as choisi de parler...
"Vous savez ce que ce club représente pour moi et ce que je voulais accomplir ici. Pour le club, pour les fans, pour les joueurs, pour le personnel. Je voulais que nous franchissions l'étape suivante pour nous battre pour le championnat, pour gagner des trophées et je pense qu'il est juste que cela vienne de moi. Je ne veux pas répondre à tout... il y aura des journalistes qui me demanderont des interviews mais non, je ne vais pas faire d'interviews. Je veux le faire savoir, je vais partir par la grande porte, parce que je pense que tout le monde sait que j'ai tout donné pour ce club. Ce club représente tout pour moi et ensemble nous formons encore un bon duo mais malheureusement je n'ai pas pu obtenir les résultats dont nous avions besoin et il est temps pour moi de me retirer."

Cela faisait bientôt trois ans que vous étiez à la tête du club. Quand vous regardez en arrière, êtes-vous fier ?
"Très, très fier. Bien sûr, c'est une de ces choses dont vous rêvez dans votre vie. Quand vous avez été joueur, quand vous avez été entraîneur de l'équipe réserve, le prochain travail, le seul rêve et la seule chose que vous n'avez pas encore faite est de diriger le club, et c'est désormais chose faite. Je dois remercier tous les joueurs car, depuis que je suis arrivé, ils ont été formidables. Certains sont venus, d'autres sont partis, mais ça a toujours été un plaisir de travailler avec eux. Tout d'abord, je tiens à remercier le conseil d'administration et les propriétaires de m'avoir donné cette opportunité, car ce n'est pas donné à tout le monde d'avoir cette opportunité. Je suis très honoré et privilégié On m'a fait confiance pour faire avancer le club et j'espère vraiment que je l'ai laissé dans un meilleur état que lorsque je suis arrivé. Je me suis fait de grands amis, j'ai repris contact avec certains d'entre eux, et je suis devenu très ami avec les nouveaux membres du personnel. Avec l'ancien staff, nous sommes restés bons amis et nous avons tissé des liens et c'est ce qui compte dans un club comme celui-ci. Les fans ont été incroyables. Depuis le premier jour à Cardiff jusqu'au dernier maintenant. Au top ! Nous nous reverrons."

Vous avez évoqué quelque chose à propos du premier jour à Cardiff. Je pensais aux souvenirs des trois dernières années et à ce que nous pourrions évoquer. En soi, c'était un jour spécial, n'est-ce pas ?
"Bien sûr, Marcus [Rashford] a marqué en trois minutes et nous avons fait une belle série, je ne sais plus combien de matchs on a gagné à la suite mais c'est quelque chose dont je suis fier aussi, les séries que nous avons faites ensemble. C'est probablement un record en soi, les 10 premières victoires, quelque chose comme ça, que nous avons obtenues. Je ne suis pas très doué pour les chiffres mais je sais que nous avons bien travaillé. La série de matchs à l'extérieur, la série d'invincibilité à l'extérieur. C'est quelque chose dont on ne parle pas quand on est dedans parce que ce n'est pas nous, moi, Mick [Phelan], Michael [Carrick], Kieran [McKenna], nous ne sommes pas ce genre de personnes. Mais c'est quelque chose pour moi maintenant que je peux regarder en arrière et dont je suis fier."

Il faut aussi mentionner Paris...
"Ouais, quelle nuit ! C'est probablement la première nuit que ces garçons ont connu et c'est ce qu'est vraiment Man United. Parce que nous étions abattus, tout le monde pensait que nous n'avions aucune chance contre une très bonne équipe avec de très bons joueurs. Mais ils ont montré le caractère et la fierté de Man United. Cette performance, je m'en souviendrai bien sûr et j'ai une très belle photo de moi, Sir Alex [Ferguson] et Éric [Cantona] en train de célébrer, j'ai quelques vidéos du vestiaire aussi. De bons souvenirs..."

Et la reconstruction de l'équipe ? Nous parlons de l'équipe que vous avez intégrée il y a trois ans et de l'équipe que vous quittez tristement maintenant. Est-ce que, quand vous regardez l'équipe maintenant, vous voyez la différence ? 
"Eh bien, comme je l'ai dit à plusieurs reprises dans des interviews, j'ai été soutenu. Le conseil d'administration et les propriétaires m'ont soutenu pour faire venir les bonnes personnes, les bons joueurs et je pense que je laisse ce club avec une meilleure équipe. L'environnement est fantastique, c'est un environnement que je suis fier de quitter car il faut aimer venir travailler ici. Je ne veux pas préjuger de quoi que ce soit mais les deux fois où j'ai quitté Molde, ils ont remporté le championnat l'année suivante, alors bonne chance à celui qui reprendra le flambeau - c'est ce qu'on attend de lui !"

La base est là...
"Je pense qu'il y a du potentiel dans ce club. Nous aimons tous le club, et nous voulons tous le voir continuer."

Et l'Académie était une partie de ce que vous avez fait, amenant de nombreux jeunes joueurs... Je pense que l'Académie a clairement été revitalisée depuis votre arrivée...
"C'est Man United, c'est dans l'ADN de Man United. Nous devons faire venir les bonnes personnes et les bons joueurs, et nous sommes bons pour cela. L'Académie, avec Nick Cox en charge et bien sûr mon bon ami Demps [Mark Dempsey], est très impliquée. Et je suis sûr à cent pour cent qu'elle est entre de bonnes mains. Nous verrons des joueurs arriver."

Il y a eu une véritable effusion de la part des fans. Vous avez toujours eu une excellente relation avec les fans, pas seulement pendant ces trois années, mais pendant 25 ans. Alors, quel est votre message pour eux ? 
"Continuons à soutenir cette équipe, il faut rester derrière elle. Ils ont été incroyables avec moi depuis mes premiers ballons, et ce jusqu'à maintenant. Je suis sûr que nous nous reverrons car, s'il y a bien un endroit où je vais aller regarder des matchs de football, c'est Old Trafford."

Les Reds réagissent au départ d'Ole article

D'actuels et d'anciens joueurs ont publié des mots chaleureux pour Solskjaer, après son éviction...

Donc, nous allons vous voir...
"Absolument. Si vous voulez que je sois à vos côtés sur le terrain, je suis là ! J suis très heureux et fier de ce que j'ai fait avec les bons amis que je me suis fait et je souhaite le meilleur à tout le monde. Vous savez, le personnel, ici, nous avons eu des critiques et bla, bla, bla, mais la façon dont ils se comportent et la façon dont ils travaillent... Leurs connaissances, leur attitude... Je les admire. Normalement, j'arrive à sept heures, parfois à sept heures et demie, et je me dis : "Je les ai rattrapés aujourd'hui, je suis là avant eux", mais jamais. Il n'y a pas eu un seul jour où ça a été le cas."

Il est évident que, lorsque vous êtes arrivé, le club était dans une position difficile en championnat. Mais vous êtes passé de la sixième place, au cours de cette première saison, à la troisième place, pour finalement terminer deuxième, la saison d'après. Quand vous regardez en arrière, est-ce quelque chose que vous considérez comme une réussite ? 
"Eh bien, je suis fier de ce que nous avons fait. La première série tout d'abord, c'était agréable. Mais ensuite, pour finir troisième, j'ai adoré ce dernier match, Jesse [Lingard] a marqué. La façon dont nous avons enchaîné les manches et obtenu la troisième place, fantastique. Un grand effort de tout le monde, de l'équipe, du groupe. Deuxième place, la saison dernière, devant l'une des meilleures équipes d'Europe, je pense que c'est aussi une grande réussite. Et nous étions si proches en Europe. Parfois, c'est la marge qui compte, un penalty. Nous étions proches et c'est quelque chose dont je me souviendrai toujours. Les demi-finales. Je sais que les bases sont là, je sais qu'ils sont prêts à aller de l'avant et je suis sûr qu'ils le feront."

Est-ce une chose qui va continuer à vous ronger, d'avoir été si proche de soulever ce trophée dont tout le monde parlait à chaque conférence de presse ?
"Oui, on peut dire ça et revenir en arrière et dire que, si on avait gagné l'Europa League, ça aurait été une réussite. Mais vous savez, ce ne sont pas toujours les trophées qui sont la finalité. Je sais que, ce jour-là, nous devions fêter ça en gagnant le trophée. Mais le football, c'est une question de marge, et nous savions que le travail fourni était important pour en arriver à cette finale et pour être si proche. Nous avons dû prendre tellement de bonnes décisions en cours de route. Malheureusement, nous avons échoué aux tirs aux but. Vous pouvez en rire, mais je revois chaque seconde ici avec fierté."

Cela doit être un moment difficile, ce départ, Ole... Quelle est la prochaine étape pour vous ? 
"Je vais passer du temps avec ma famille. C'est probablement ce qui a été le plus difficile, à travers la pandémie, avec les restrictions sanitaires, au niveau des frontières, ma famille est retournée en Norvège et le plus jeune, il adore être là-bas, donc nous avons vécu séparément. Je vais donc passer du temps avec eux. Ensuite, je regarderai l'équipe bien sûr et j'espère que le prochain manager arrivera et je veux le soutenir. Je veux qu'il réussisse et j'espère avoir posé les bases pour que cela se produise car je sais que je suis bon dans ce que je fais. Je suis sûr à cent pour cent d'avoir créé un environnement de football, c'est ce à quoi je suis bon e,t à un moment donné, je reviendrai probablement [pour travailler dans le football]."

Merci pour tout, Ole.

Donc, vous allez rester un fan mais d'un peu plus loin ?
"Je suis un fan et je souhaite le meilleur aux joueurs. Il y a de très, très bons joueurs et de très bonnes personnes. Je suis sûr que nous allons les voir gonfler les pecs et relancer une bonne série."

Vous allez clairement regarder les matchs, Ole, alors qu'auriez-vous dit aux joueurs avant cet autre grand match qui n'est que dans quelques jours, contre Villarreal ?
"Comme je leur ai dit ce matin aussi, faites-vous confiance, vous savez que nous sommes meilleurs que ça. Nous n'avons pas été capables de le montrer mais allez-y, faites-vous plaisir en tant que joueurs de Man United, en Ligue des champions, sur la plus grande scène. Si vous gagnez le match, vous êtes qualifiés pour le prochain tour... Michael [Carrick] va être en charge. Michael, j'ai le plus grand respect pour lui, je l'aime à la folie. Je suis en train de devenir émotif parce qu'il est au sommet. Ils iront bien. Je vais les regarder et les soutenir."

Vous serez toujours le bienvenu à Old Trafford...
"Je l'espère en tout cas."

C'était génial de travailler avec vous. Merci beaucoup. 
"Merci beaucoup. A bientôt."