Ole Gunnar Solskjaer et Mike Phelan.

Ole n'a d'yeux que pour le top 4

Ole Gunnar Solskjaer n'est pas heureux de voir Liverpool et Manchester City se battre pour le titre en Premier League.

Les deux grands rivaux de United sont encore au coude à coude, et la rencontre de ce soir à Old Trafford (21h00 heure française) pourrait être décisive.

En cas de victoire des Red Devils, ou de nul, Liverpool prendrait la main à trois journées de la fin. Mais Ole Gunnar Solskjaer compte surtout gagner dans le but de conserver une chance de finir dans le top 4 à la fin de la saison.

“On n'est pas là pour offrir le titre à l'un ou à l'autre,” a précisé le Norvégien en conférence de presse hier.

“Notre but à terme, c'est de nous retrouver devant ces deux équipes. Et pas seulement parce que c'est Liverpool et City.”

“On veut être les meilleurs, et ce n'est pas très agréable de voir nos deux voisins à cette place en ce moment.”

Mais Ole sait qu'il faudra du temps pour retrouver les sommets.

“Ça n'arrivera pas en une nuit. On sait que ça va prendre du temps, il faut être réaliste et y aller étape par étape. Ce n'est pas en changeant 10 joueurs d'un coup que l'on gagnera tout.”

“On va y aller doucement mais sûrement. Je l'ai déjà dit, les joueurs qui arriveront devront avoir les bonnes qualités, la bonne mentalité et le bon caractère, pour que le club retrouve sa place.”

“Sur les 18 derniers matches, nous ne sommes pas loin de Liverpool et City, mais il faut juger cela à l'échelle d'une saison complète.”

Top 10 : buts dans le derbyVidéo

Avant la rencontre à Goodison Park dimanche, Ole Gunnar Solskjaer visait 12 points à prendre sur les 15 restants en championnat. La défaite contre Everton (4-0) force les Red Devils à tout remporter jusqu'à la fin pour espérer atteindre cet objectif.

“Tout est possible avec ces joueurs, il faut simplement une autre attitude sur le terrain. A nous d'être prêt, il ne faut pas ressasser le passé et les derniers matches.”

“Parfois, la chance nous sourit, parfois ce n'est pas le cas. Mais sur le long terme, c'est l'identité de jeu et le professionnalisme qui donnent votre valeur. Je sais que l'on peut gagner ces quatre dernier matches.”

Recommandé: