Patrice Evra.

La suite de notre interview inédite avec Evra

jeudi 18 novembre 2021 10:56

La deuxième partie de la récente session de questions-réponses de Patrice Evra avec les supporters de Manchester United est maintenant disponible dans son intégralité.

Pat explique quel a été l'adversaire le plus difficile - ou, pour être plus exact, le plus énervant - qu'il a affronté au cours de sa carrière, et nous donne également un aperçu du fameux traitement au sèche-cheveux de Sir Alex Ferguson.

Il réagit également à son meilleur but avec United et donne sa meilleure impression de Ronaldo !

Patrice désigne son adversaire le plus coriace  article

Patrice nous parle du joueur le plus coriace qu'il a rencontré.

Je voulais juste savoir comment vous et Cristiano êtes devenus amis ? (Vinnie) 
"Nous sommes devenus amis parce que je parle portugais et c'est grâce de notre éthique de travail. Nous aimons travailler très dur et tout donner. Nous avons également joué ensemble sur le côté gauche, donc cette connexion était naturelle. Pour être honnête, s'il n'était pas un ami, je ne lui passerais aucun ballon ! Nous avons intérêt à être amis lorsque nous jouons ensemble. Cette éthique de travail et le côté drôle, la plaisanterie. Cristiano adore plaisanter et moi aussi, donc c'était parfait."

Donnez-nous votre meilleur siuuuuu ? (Junayd) 
"Junayd... SIUUUUUUUU ! Je le fais même mieux que Cristiano ! Ne sois pas jaloux Cristiano, c'est juste moi."

Lors de la saison 2007/08, vous avez remporté la Premier League et la Ligue des Champions, quel a été votre moment préféré ? (Sharon) 
"Tout le monde pense que 2007/08 est ma saison préférée, mais ce n'est pas le cas. Mon moment préféré à United a été mon premier match contre Manchester City. J'ai été remplacée après 45 minutes et Sir Alex Ferguson m'a dit : "Maintenant, tu t'assieds à côté de moi et tu apprends le football anglais". Personne ne m'avait prévenu, même pas mon agent de football italien. Je me souviens que nous sommes rentrés chez nous et qu'il m'a dit : "Patrice, je suis vraiment désolé de t'avoir fait venir à Manchester United. C'était l'une de mes plus grosses erreurs. Nous aurions dû rester à Monte Carlo, au soleil, et le football est si difficile ici. Donc oui, j'ai apprécié mes six premiers mois car ils étaient difficiles et sans ces six mois, je ne pense pas que je serais devenu le joueur que je suis."

Qui est le parrain du fils de Patrice Evra ? article

Patrice révèle quel ancien coéquipier de United et "vrai frère" il a choisi pour remplir ce rôle spécial.

Qui était votre idole en football ? (John) 
"Je n'avais pas d'idoles dans le football, j'aimais bien Romario mais ma maman est mon idole dans la vie. Comme je l'ai dit, il ne s'agit pas d'être arrogant ou trop sûr de soi, mais je jouais au football parce que j'aimais jouer au football."

Pouvez-vous me dire la raison principale de votre dispute avec Nemanja Vidic ? (Leon) 
"Leon ! Tu es un petit gars curieux ! Nous n'étions pas d'accord sur quelque chose après un match contre Liverpool et nous nous sommes un peu disputés. Les gens doivent comprendre que cette équipe est comme une famille, mais nous ne nous chamaillons pas. Quand quelqu'un ne fait pas du bon travail, nous allons nous battre. À la fin, tout ce que nous voulions, c'était gagner. Après cela, nous n'avons pas parlé pendant trois mois, mais nous avons joué dans le même camp. Nous ne parlions pas mais nous gagnions des matchs. Après cela, Ferguson en a eu assez et il a dit : "Ferdinand, tu dois changer de côté avec Vidic". Rio jouait en fait sur le côté gauche ! Mais nous sommes toujours amis, tout va bien."

La première partie de la FAQ d'Evra Vidéo

La première partie de la FAQ d'Evra

Patrice parle de ses meilleurs amis, de l'équipe de France, du repas de rêve de Ronaldo et plus encore

As-tu déjà reçu le traitement au sèche-cheveux de Sir Alex ? (Jamie) 
"Oui et d'une manière amusante ! C'est une histoire. Je pense que les gens en ont assez d'entendre cette histoire. Nous jouions contre Tottenham et nous gagnions 2-0 et je jouais le meilleur match de ma vie. Nous sommes sortis à la mi-temps, je suis rentré dans le vestiaire, j'étais souriant et tout le monde me disait : "Patrice, tu es en feu ! Le patron, quand il ne parle pas pendant trois ou quatre minutes, ça veut dire que quelqu'un va avoir des problèmes. Alors il m'a regardé dans les yeux et m'a dit : 'Patrice ça va ? J'ai dit 'oui ça va'. Il m'a dit : "T'es fatigué ? J'ai regardé autour de moi en pensant que c'était une blague et j'ai dit : 'oui, ça va'. Il m'a dit : "Pourquoi as-tu passé le ballon à van der Sar ? J'ai répondu : "Je n'avais pas de solution pour jouer vers l'avant". Si tu repasses le ballon à Edwin, tu vas regarder le reste du match à côté de moi ! C'est l'un des pires matchs depuis que tu as signé à United ! Je me souviens que je me suis levé, on était face à face et il criait. Je ne lui ai pas rendu justice ! Tout le monde était sous le choc et il y avait beaucoup de mots en F et j'étais en colère, donc après ça, nous sommes retournés sur le terrain. En deuxième mi-temps, nous avons gagné le match 4-0 et tout le monde après le match disait : "Bien joué Patrice". J'étais en colère, j'ai pris une douche et je suis rentré chez moi. Le lendemain, je suis allé à son bureau : "Qui c'est ? Patrice, comment ça va mon fils ? Je lui ai demandé ce qui s'était passé hier.

Patrice, tu étais l'un des meilleurs joueurs sur le terrain, mais parce que Cristiano faisait des gestes et des feintes, l'un de tes coéquipiers ne respectait pas Tottenham... quand tu marques un but, tu dois marquer le deuxième but, le troisième but" : "Patron, c'était moins une, vous savez ? Fais-moi un signe la prochaine fois ! Il m'a dit : "Sortez de mon bureau ! Ferguson voulait envoyer un message au reste de l'équipe et il savait que je pouvais le supporter. C'est le genre de relation que j'avais avec lui. C'était un sèche-cheveux spécial, alors patron ne me refait pas ça."

Le boss avec Patrice.

Quel est le meilleur but que vous ayez vu, en jouant pour Manchester United ? (Vinnie)
"C'est entre le coup franc de Cristiano Ronaldo contre Portsmouth ou la volée de Wayne Rooney contre Manchester City. C'est une question difficile, hein ? Je pencherai pour la volée de Wayne."

Le but contre le Bayern Munich, que vous est-il passé par la tête lorsque le ballon vous est parvenu... (Jaydan)
"C'est toute l'histoire de ce match, de ce but. La veille du match, nous sommes allés sur le site de l'accident d'avion de Munich. J'ai fait quelques petites prières là-bas, c'était une journée pleine d'émotions. De retour dans ma chambre, je ne prie jamais pour faire un bon match. Je prie pour mes amis, mes ennemis, ma famille. J'ai juste dit "joue un bon match et je veux que les Busby Babes soient fiers de moi". Et quand j'ai marqué ce but, je dis toujours aux gens que ce n'est pas moi qui ai marqué ce but, mais les Busby Babes. Je dédie donc toujours ce but aux Busby Babes. Malheureusement, nous n'avons pas gagné ce match, alors j'étais vraiment triste et j'ai oublié mon but, mais maintenant, quand je le vois, je me dis : "Quel but ! Maintenant, je peux en profiter !"

Recommandé: