Jesse Lingard

Jesse Lingard: Mon histoire mancunienne

Le chemin a été long entre l'Académie et l'équipe pro, avec certains prêts qui lui ont permis d'avoir cette expérience unique.

S'adressant exclusivement au podcast UTD, que vous pouvez écouter sur Deezer également et d'autres plateformes, il partage ses souvenirs …

PORTER LA TENUE POUR LA PREMIÈRE FOIS

“Je me souviens avoir enfilé le maillot pour la première fois quand j'avais environ un an, quand j'ai donné un coup de pied pour la première fois ... eh bien, je ne m'en souviens pas, mais j'ai une photo! C'est donc mon premier souvenir d'un kit United. Puis, quand j'avais sept ans, j'ai commencé à faire des essais et j'ai signé quand j'avais neuf ans. C'était à moi de choisir un club, vraiment, et je pensais que Man U me convenait le mieux, alors j'ai choisi United. Il y avait d'autres clubs intéressés - City, Liverpool, Everton, ainsi que Crewe à l'époque - j'avais donc plusieurs possibilités. Mais je savais que Man United allait être ma maison. »

Pogba sur le 4000ème match proVidéo

L'INTÉGRATION AVEC L'ÉQUIPE PRO

“Je nettoyais les crampons pour la première équipe, cela se passait toujours quand je prenais en grade, autour des moins de 16 ans, des moins de 18 ans. Vous faisiez des corvées sur le terrain d'entraînement, comme nettoyer les crampons, faire des boissons, apporter les ballons, etc. C'était les bonnes mœurs [à enseigner] à cette époque. Il y avait aussi des conseils de Noël des joueurs pro, c'était top, tu sais! -à chaque fois, ils chantaient ou dansaient à la cantine - je me souviens avoir fait un peu de danse, il y en avait de drôles. pour être honnête!

Au fil du temps, ceux que j'ai regardés personnellement étaient Scholesy et Giggsy, évidemment Wazza et Ronaldo aussi, mais en grandissant et en étant avec eux à l'époque, ils étaient toujours là pour donner des conseils. Rio aussi, Nani était là. Il y avait beaucoup de joueurs autour pour donner de bons conseils mais c'était principalement Scholesy et Giggsy que je regardais. La plupart des joueurs ont fait cela [donné des conseils] dans l'équipe pro - comme quand vous alliez sur la tournée de pré-saison, vous êtes l'un des jeunes et ces joueurs t'épaulent et te disent:
“Profitez de votre football, jouez votre propre jeu.”
Ça te donne une confiance. Aussi le staff à l'époque - Sir Alex était incroyable, René Meulensteen était incroyable quand je suis passé. Donc pour moi, c'est gravé dans la pierre.
LES ANNÉES DE PRÊT

«Je suis allé en prêt pour obtenir des minutes de jeu et voir à quoi ressemblait le football professionnel. Lorsque vous êtes dans ces vestiaires et que les gens jouent pour des points, c'est à ce moment-là que vous le savez vraiment et cela entre vraiment en jeu. Vous devez les aider à obtenir leurs points, vous ne pouvez pas être passif parce que tu retournes à Manchester United, tu dois vraiment te donner et les aider, ce que j'ai fait. A cette époque, Sir Alex était super avec moi et aller en prêt m'a aidé à 100%. La première fois, c'était avec Leicester, puis Birmingham, Brighton et Derby. C'était la vie - je vivais seul, dans un hôtel.

“A cette époque, je n'allais que trois mois ici, trois mois là-bas, alors je suis resté dans des hôtels, manger de la nourriture d'hôtel. Ce n'était pas bien mais cela devait être fait. Parfois être solitaire est nécessaire. ' Je retourne dans la chambre d'hôtel et regarde des films, mais une fois que tu vas là-bas et que tu vas à l'entraînement, tu revis. J'ai fait un impact à Birmingham, puis je suis revenu à United, je savais - je pense que c'était après une tournée - que je n'étais pas encore prêt à faire le saut. Je le savais en moi-même, alors j'ai décidé de revenir en prêt. ”

 
UN PAS DE PLUS VERS LES PROS

«J'ai participé à la tournée de pré-saison 2013/14 sous la direction de David Moyes et j'ai marqué quelques buts, j'étais dans les équipes, je voyageais, mais e ne jouais pas. J'ai donc eu besoin de jeux et de minutes, et j'ai donc décidé de me remettre en prêt et d'obtenir des minutes indispensables, car je n'avais pas joué depuis le début de la saison. J'ai parlé à David Moyes et il a convenu que pour un joueur qui ne fait que voyager et s'asseoir dans les gradins tout le temps, cela peut être mentalement difficile. J'ai cru en moi mais ça s'est fait par étapes. Je pense que j'ai encore besoin de plus, même à ce jour, pour être honnête. Vous devez croire en vos propres capacités, avoir la confiance nécessaire pour jouer, avoir la confiance nécessaire pour monter sur le ballon et faire bouger les choses. C'est le type de joueur que je suis.

 

UN DÉBUT ATTENDU LONGTEMPS

«C'était frustrant - toute ma famille était là, mes amis, et tous les messages affluaient avant le match en me souhaitant bonne chance. Ça arrive, ça a été un revers mais je n'ai vraiment pas insisté. Je suis rentré mais je n'étais pas vraiment en forme, alors je suis de nouveau parti en prêt, je suis allé à Derby pour le reste de la saison. Nous essayons d'entrer dans les barrages, ce que nous n'avons pas fait, malheureusement, mais je savais en moi-même quand le bon moment serait pour intégrer l'équipe pro. Je ne pouvais pas être jeté, ça devait être le bon moment pour moi.

 

Pour voir l'interview complet, procurer vous l'édition de janvier ”Inside United“ sur le site.

Recommandé: