click to go to homepage
Manchester United

Watford : le verdict du boss

José Mourinho a vanté la fougue et la résistance de ses joueurs lors de la victoire 2-1 contre Watford samedi soir.

Marouane Fellaini, qui ont contribué à la conservation de l'avantage obtenu en première période avec les buts de l'attaquant belge et de Chris Smalling. Toutefois, il a également admis que l'équipe aurait dû marquer davantage et tuer le match avant que Watford ne parvienne à réduire l'écart.

Lors de son interview pour BT Sport et lors de la conférence de presse post-match, le manager a évoqué le tacle glissé de Lukaku comme moment représentatif de la capacité de l'équipe à “résister” dans une période difficile et lors d'un match où la défense, elle aussi, a eu fort à faire...

PLEINS DE FOUGUE

“Je suis satisfait pour les points, mais surtout pour la fougue de l'équipe. Ce qui me rend heureux, c'est un moment que je trouve représentative de l'esprit de cette équipe : le tacle glissé de Lukaku après une course de 50 mètres pour venir en aide à son équipe. Mais je suis aussi un peu frustré, parce qu'on avait tout ce qu'il fallait pour tuer le match en première mi-temps. Je pense que si on avait joué la seconde période de la même manière que la fin de la première, le résultat aurait été complètement différente, et on n'aurait pas eu ces 10 dernières minutes. Mais non, en début de deuxième période on a baissé en intensité, on a perdu en agressivité et en possession. On leur a donné une chance de renaître, de marquer et de nous faire vivre un match difficile.”

COUPS DE PIED ARRÊTÉS

“Cette semaine on a travaillé en corner et pour un coach, le mieux qu'il puisse arriver, c'est de voir les fruits de ce travail pendant un match. C'est ce qui s'est passé sur les trois derniers matches – même celui contre Tottenham. On travaille sur le placement, le mouvement. Mais sur les coups de pied arrêtés, on peut travailler parfois des semaines sans voir de résultats, donc quand on le voit, c'est du bonheur pour le staff.”

SHAW DANS LE XI CHAMPIONS LEAGUE

“Luke Shaw joue mercredi. On n'y arrivera pas avec un seul arrière gauche, or Ashley Young n'est pas que ça, c'est aussi un arrière droit. Ils vont bien tous les deux et ce sont deux joueurs différents, ils comprennent que l'un a la jeunesse, l'autre a l'expérience et que c'est bien pour nous d'avoir ces deux options. Et [Matteo] Darmian est mon homme de secours : il est toujours prêt à tout.”

DE GEA PRÉSENT
 
“Il n'a fait qu'un arrêt, mais il était fantastique. On sait que c'est un bon gardien, dans une grande équipe. Certains matches, il ne touchera pas la balle, il observera. Mais il faut savoir être là au bon moment et aujourd'hui, heureusement pour nous et pour lui, il a réussi cet arrêt à la dernière minute.”

LA SIMPLICITÉ DE FELLAINI

“On a commis des erreurs en défense contre Brighton et Tottenham. Contre Brighton, on ne méritait pas de gagner mais contre Tottenham je pense que si. Six buts, et des erreurs en défense. Puis on a eu deux matches à l'extérieur, des matches difficiles dans des stades difficiles, contre Burnley et Watford – et surtout dans cette période d'instabilité, j'ai eu la sensation que mes défenseurs avaient besoin de quelqu'un pour les soutenir, pour jouer le rôle de premier rempart. Mais Marouane nous donne plus que ça. Il l'a fait, mais il a aussi fait preuve de qualité et de simplicité dans son jeu. Il joue simple mais efficace. Je suis très content pour Marouane.”

SUPER SMALLING
 
“[Chris] a été bon. La seule chose que je n'aime pas chez lui, c'est sa coupe, mais ce n'est pas à moi de lui dire ! Mais aussi Victor [Lindelöf] et, comme je disais, Marouane. Ils ont joué deux matches difficiles. Des matches contre deux attaquants, ce qui est le cas pour Burnley et Watford, qui ont deux attaquants qui savent conserver le ballon, courir, qui sont bons en jeu aérien, intelligents, avec un bon physique. Donc je pense que ces trois joueurs ont été très importants pour nous ce soir. Et quand un défenseur arrive à marquer, je trouve que c'est encore mieux.”

ON AURAIT DÛ TUER LE MATCH

“Dans la dernière demi-heure, l'ambition a peut-être un peu diminué. On leur a donné l'opportunité d'être un peu plus agressifs et quand ils ont marqué, je savais qu'on aurait des occasions d'en marquer un troisième. C'est pour ça que j'ai fait rentrer [Anthony] Martial avec plus de place pour la contre-attaque et pour trouver les points faibles, avec la configuration de Javi [Gracia], un peu plus offensive, avec ces deux nouveaux défenseurs, Kiko [Femenia] et son coéquipier [Masina]. On aurait pu marquer le troisième et tuer le match, on a eu beaucoup de possibilités mais on ne l'a pas fait et le jeu est resté ouvert jusqu'à la fin.”