cc

Le football anglais boycott les réseaux sociaux

Manchester United se joindra au reste du football anglais le week-end prochain pour un boycott des médias sociaux de 16h00 (heure française) le vendredi 30 avril à 00h59 (heure française) le lundi 3 mai, en réponse à l'abus discriminatoire continu et soutenu reçu en ligne par les joueurs et par beaucoup d'autres personnes liées au football.

Le boycott des médias sociaux du week-end prochain est soutenu et coordonné par la FA, la Premier League, l'EFL, la FA Women's Super League, la FA Women's Championship, la PFA, la LMA, PGMOL, Kick It Out, Women in Football et la FSA.
 
Cette action a été programmée pour se dérouler sur un programme complet de rencontres dans le football professionnel masculin et féminin et verra les clubs de Premier League, EFL, WSL et Women's Championship éteindre leurs comptes Facebook, Twitter et Instagram.
 
Le boycott mettra l'accent sur le fait que les entreprises de médias sociaux doivent faire davantage pour éradiquer la haine en ligne, tout en soulignant l'importance d'éduquer les gens dans la lutte continue contre la discrimination.
Manchester United est fermement opposé au racisme qui n'a pas sa place dans le football.
Dans une lettre datée de février 2021, le football anglais a exposé ses demandes aux entreprises de médias sociaux, demandant impérativement le filtrage, le blocage et le retrait rapide des messages offensants, l'amélioration du processus de vérification et la prévention du ré-enregistrement, ainsi qu'une aide active aux organismes chargés de l'application de la loi pour identifier et poursuivre les auteurs de contenus inacceptables. Bien que des progrès aient été réalisés, ces demandes ont été réitérées dans le but d'endiguer le flux incessant de messages discriminatoires et de veiller à ce que les auteurs d'abus en ligne aient des sanctions concrètes sur toutes les plateformes.
 
L'action de boycott du football, prise isolément, n'éradiquera évidemment pas le fléau des abus discriminatoires en ligne, mais elle démontrera que le football est prêt à prendre des mesures volontaires et proactives dans ce combat permanent. 
 
Alors que le football prend position, le gouvernement britannique est également invité à s'assurer que son projet de loi sur la sécurité en ligne apporte une législation forte pour rendre les entreprises de médias sociaux plus responsables de ce qui se passe sur leurs plateformes.
Richard Masters, directeur général de la Premier League, a déclaré :
“Le comportement raciste, sous quelque forme que ce soit, est inacceptable et les abus épouvantables que nous voyons des joueurs recevoir sur des plateformes de médias sociaux ne peuvent pas être autorisés à continuer.”
 
 
“La Premier League et nos clubs sont aux côtés du football pour organiser ce boycott afin de souligner le besoin urgent pour les entreprises de médias sociaux de faire plus pour éliminer la haine raciale. Nous ne cesserons pas de défier les entreprises de médias sociaux et nous voulons voir des améliorations significatives dans leurs politiques et processus pour lutter contre les abus discriminatoires en ligne sur leurs plateformes.”
 
Cette action fait suite au lancement de la campagne anti-discrimination de United, SEE RED, au début du mois. Cette campagne appelle les supporters à célébrer la contribution des joueurs noirs et asiatiques du club et à s'exprimer en faveur de ceux qui sont victimes de discrimination. 
 
Le club a mis en place un nouveau système de signalement en ligne que les supporters peuvent utiliser. Un nouveau formulaire de rapport convivial, disponible sur manutd.com/seered, peut être utilisé pour signaler tout cas de discrimination en ligne. United travaillera avec la Premier League pour transmettre toute plainte reçue auprès des plateformes de médias sociaux et aux autorités compétentes.