click to go to homepage
Romelu Lukaku rallie les troupes

Comment Romelu Lukaku fait taire ses détracteurs

Avant d'arriver à Manchester United, Romelu Lukaku était perçu par beaucoup comme un attaquant de pointe baraqué qui usait de sa vitesse et de sa puissance pour terroriser les défenses adverses.

Effectivement, il possède ces deux atouts, mais l'attaquant belge ne se résume pas qu'à ça, lui qui est en train de réaliser une Coupe du Monde fabuleuse et qui s'apprête à tester ses limites face au Brésil, le grand favori, en quart de finale, vendredi.

Regardez les quatre buts qu'il a inscrits jusqu'à présent en Russie, vous verrez toute sa classe. La tête plongeante et la pichenette bien dosée contre le gardien du Panama, ou encore sa belle feinte avant la frappe du pied gauche et son autre pichenette du droit cette fois contre la Tunisie.

C'est sa capacité d'accélération qui lui permet de se débarrasser de ses vis-à-vis, mais l'exécution en dit aussi beaucoup sur son sang-froid et sa technique. Il n'a pas fait parler son physique, n'a pas joué de l'épaule avec les défenseurs, mais a simplement l'œil pour le but.
Romelu Lukaku contre les Anglais
Romelu Lukaku observe ses camarades alors qu'il est sur le banc contre l'Angleterre.

S'il n'a pas marqué dans la splendide victoire en huitièmes de finale contre le Japon, il a eu deux occasions franches qu'il n'a pas mises au fond. Ceux qui aiment à critiquer le meilleur buteur de MU la saison dernière auraient sans doute reparlé de ces occasions manquées si les hommes de Roberto Martinez ne s'étaient pas qualifiés pour les quarts.

Mais au lieu de cela, il a fait preuve d'une grande intelligence d'attaquant au meilleur des moments, lors de la dernière occasion d'une rencontre à couper le souffle. Après tout, c'est sa course qui emmène un défenseur avec lui et qui permet à Thomas Meunier de se retrouver seul à droite. Quand l'arrière du PSG centre, Lukaku est là.

Son heure est arrivée, la possibilité de faire taire un peu plus ceux qui estiment qu'il n'est qu'un joueur athlétique qui ne fait jamais la différence dans les grands matches. C'est la dernière minute d'un huitième de finale de Coupe du Monde. Il y a gros à jouer. Pensez au Soulier d'or, à la gloire, à l'adoration du public et oubliez les occasions ratées.

Dans ce contexte, ce que Lukaku réalise est tout bonnement extraordinaire. Remarquant que le capitaine japonais Makoto Hasebe le marque de près et que sa frappe a de fortes chances d'être contrée, il laisse passer le ballon pour mettre Hasebe dans le vent. À 34 ans, le joueur de l'Eintracht Frankfurt joue là la dernière seconde de sa carrière internationale et ne peut que se retourner pour voir l'impossible se produire : Nacer Chadli n'a plus qu'à pousser le ballon au fond.

Si Romelu n'a pas touché le ballon, il a été un pion essentiel de l'une des plus belles contre-attaques jamais menées. Le genre d'actions qui doivent être enseignées dans toutes les écoles de foot. Romelu met le collectif avant l'individuel, il voit l'objectif à long terme et ne se préoccupe pas d'être le héros momentané, alors même que cette occasion se présentait sur un plateau d'argent.

Il faut être doté d'une très grande intelligence footballistique pour réaliser ce genre de choses, mais ce n'est pas nouveau chez le Belge. C'est une personne réfléchie, quelqu'un d'intelligent en dehors du terrain. Il vous suffit de l'écouter parler : il passe d'une langue à l'autre sans aucun problème en interview avec les médias au complexe d'entraînement Aon. Il est motivé et intéressé à chaque entretien.

Regardez ses causeries avec ses coéquipiers en équipe nationale : il soude les joueurs et leur rappelle l'objectif final, sans oublier de leur demander d'être concentrés. L'attaquant n'est pas obsédé par ses statistiques et ses ambitions personnelles, même s'il en a forcément. Son objectif, c'est les résultats de l'équipe.

La Belgique rencontrera le Brésil en quarts de finale

Quel que soit l'avenir de Romelu Lukaku en Coupe du Monde, les préjugés que certains avaient sur lui à son arrivée au club il y a seulement un an auront disparu quand il fera sa réapparition pour la pré-saison avec les Red Devils.

Romelu n'est pas qu'un attaquant physique. Ce n'est pas un bourrin. Ce n'est pas un garçon qui n'a que ses stats en tête. Il met l'intérêt de l'équipe au-dessus de tout.

Romelu Lukaku vient juste de fêter ses 25 ans. C'est un buteur intelligent qui montre tout sa classe en Russie.

Et c'est une bonne chose pour Manchester United.

Un Red Devil vainqueur en Coupe du Monde ? article

Tout sur les neuf joueurs d'United qui ont atteint les quarts de finale de Coupe du Monde.