Bruno

Bruno : "Je ne laisserai jamais ma fille gagner au Uno"

La mentalité de gagnant de Bruno Fernandes a surpris beaucoup de monde en Premier League. Mais pour le créateur de jeu portugais, c'est juste sa “nature”...

“J'ai toujours détesté perdre. Quelque soit le jeu.”

“Il y a deux jours, par exemple, je jouais au Uno avec ma fille. Et vous savez, parfois, les enfants, il faut les laisser gagner... Mais, au cours de cette partie, elle me balance deux cartes '+4'...”

“J'ai quand même réussi à me débarrasser des cartes que j'avais piochées et 'bang, bang, bang', j'ai fini par gagner. J'avais ce besoin de gagner, parce que j'étais tellement enragé qu'elle m'ait collé deux '+4' !”

Bruno
Ne jouez jamais aux cartes avec Bruno Fernandes...

À cette anecdote, les journalistes de MUTV ont demandé l'âge de la fille de Bruno...

“Mmh... Elle a trois ans”, a-t-il répondu, avant d'ajouter : “Ma femme m'a regardé après cette partie et m'a dit : 'C'est toujours pareil avec toi !'”

L'international portugais est également revenu sur l'apport de ses proches dans ses performances : “Chaque joueur a cet ami qui vous dit juste : 'Tu as bien joué, tu étais le meilleur, tu n'as pas gagné car tes coéquipiers n'ont pas marqué.'”

“En tant que joueur, on a besoin d'autre chose. J'ai besoin de personnes comme ma femme, mon frère, mon père ou encore un de mes amis les plus proches qui vont me dire : 'Hey, c'était pas la faute de tes coéquipiers ce soir si vous n'avez pas gagné... C'était de ta faute. Tu n'as pas gagné parce que tu as mal joué.'”

Bruninho

“Par exemple, le jour après le match contre Newcastle, mon père m'a envoyé un message, alors qu'il ne m'en envoie jamais, normalement il m'appelle les lendemains de matchs. Le message disait : 'Bravo pour ton but, mais à partir de demain, je t'explique comment tirer des penalties !'”