Ole

Ole fait un bilan de 2020

2020 : probablement l'une des années les plus étranges de l'histoire. D'un point de vue footballistique, cette année presque achevée a été bien secouée par l'expansion de l'épidémie de coronavirus mais Ole Gunnar Solskjaer, le manager de Manchester United, estime malgré tout que ses joueurs ont su tenir le choc et que l'équipe a fait un grand pas en avant dans sa quête de trophées.

Hier, Ole Gunnar Solskjaer était interviewé par Stewart Gardner, un journaliste de la maison.

Et, pour l'occasion, le coach norvégien de Manchester United a abordé le match de ce soir contre les Wolves mais est également revenu sur l'année civile quasiment écoulée et sur les espoirs du club pour l'année prochaine.

Voici le bilan de l'année 2020 tiré par Ole Gunnar Solskjaer...

D'une certaine manière, cette année vous a-t-elle permis de réaliser la différence que les fans peuvent faire dans les stades ?
“On sait certainement à quel point ils comptent pour nous à Old Trafford. Je pense qu'on peut voir ça aux résultats, on gagne plus à l'extérieur qu'à domicile, les fans sont un facteur massif. Jouer à la maison avec nos fans qui savent ce qu'on cherche à entreprendre et qui soutiennent les joueurs et les encouragent, c'est une des choses les plus importantes. Tous mes coéquipiers de l'époque et les joueurs, même ceux qui viennent de l'étranger, savent à quel point nos fans sont loyaux. Donc nous sommes tous impatients de les avoir derrière nous à nouveau et, en attendant qu'ils reviennent, on fera ce qu'il faudra faire pour empocher les points.

Quel bilan faites-vous de l'année 2020 ? Et quelles leçons tirer pour 2021 ?
”On a établi les bases. On a bien travaillé cette année. Je pense qu'on a appris et qu'on a progressé, on veut absolument franchir un cap. On a une demi-finale qui arrive bientôt et il y a beaucoup à jouer. La ligue est serrée également et on se doit de jouer chaque match comme si c'était une finale de coupe.

Après une grande série de succès à l'extérieur, United s'est imposé lors de quatre rencontres successives à domicile. Ça fait du bien d'être de retour en forme à Old Trafford, non ?
”Bien évidemment. D'ailleurs, le tout dernier match joué à Old Trafford, c'étai exactement ça ! On doit s'inspirer de cette performance, de comment on attaquait, de comment on a abordé ce match. Nous avons été bons à l'extérieur, maintenant il n'y a pas de déplacement, donc ça veut dire plus de temps pour récupérer. Nous serons prêts.

D'un point de vue de coach, cette année particulièrement bouleversée a dû être très difficile...
“C'était différent surtout. Difficile, mais bon, c'est la vie pour tout le monde maintenant. On a quand même pu travailler et se rencontrer pour jouer au football, sous des circonstances différentes, mais on a pu continuer à faire ce qu'on aime le plus faire. Là-dessus, on a été plutôt chanceux. On voyait des gens tout le temps. On a essayé d'en profiter au maximum, je pense que les joueurs ont très bien travaillé, sont restés concentrés et professionnels.”

Revenons au prochain match... Comment l'équipe se porte-t-elle avant la rencontre contre les Wolves, et notamment Aaron et Victor ?
“Victor ne s'est pas entraîné, on verra avant le match, il est encore sous traitement. Aaron, lui, s'est entraîné avec les gars. On n'a pas fait grand chose parce qu'il neigeait et que c'était juste une simple préparation. Il n'a pas mal réagi donc il est disponible.”

Les Wolves seront probablement très motivés par cette égalisation tardive chez les Spurs...
“Oui, effectivement. Et, je l'ai déjà dit après le match contre Everton, à chaque fois que tu gagnes un match, que tu fais une bonne performance ou que tu finis un match avec la manière, comme ils ont pu le faire contre Tottenham, ça te donne un boost au mental et l'énergie physique nécessaire pour gagner un match. Donc on sait qu'ils sont préparés. Ils ont bien joué contre Tottenham. Ils ont légèrement modifié leur style de jeu et ils ont des profils très différents dans l'équipe. On va devoir faire attention à ça parce qu'ils ont vraiment des footballeurs très talentueux dans leur effectif.”

Cette année, Harry, Bruno et Marcus ont joué énormément de matchs. À un moment, il va falloir les reposer, non ?
“Bien évidemment, il faudra qu'ils soient mis au repos à un certain point. Mais, on a besoin de points et on a besoin de jouer durement et de consolider nos acquis. De toute façon, jouer malgré le fait d'être un peu fatigué, ça te développe et ça te fait progresser. Quand tu regardes les grandes équipes, elles ne tournent pas tant que ça, les meilleurs joueurs ne laissent pas vraiment leur place. Mais il est vrai que la Premier League, c'est différent des autres ligues. Il y a un vrai style de jeu, ça va vite. C'est du football offensif.”