Cristiano Ronaldo lifts the trophy at Euro 2016xxjj

Qui va remporter l'Euro 2020 ?

samedi 12 juin 2021 13:16

Qui remportera le championnat d'Europe de cet été ?

C'est une question qui a divisé nos rédacteurs, alors que le grand coup d'envoi a eu lieu à Rome, vendredi soir.
 
Onze joueurs de Manchester United participeront au tournoi et, naturellement, nous aimerions les voir tous aller loin dans la compétition et espérons qu'au moins l'un d'entre eux connaîtra la gloire lorsque le trophée sera soulevé à Wembley le dimanche 11 juillet.
 
Mais il est temps pour la raison de l'emporter sur le cœur, car nous nous plongeons dans nos pronostics et quatre équipes - toutes avec au moins un Red - se distinguent...

Notre guide de l'Euro 2020 article

Suivez notre programme de l'Euro en fonction des Reds jouant pour leur équipe nationale...

ANGLETERRE - ADAM MARSHALL
 
L'Angleterre doit profiter du fait que Wembley accueille autant de matchs et faire comprendre l'avantage que représente le retour des supporters dans le stade. Il ne fait aucun doute qu'une place en demi-finale de la Coupe du monde représente un réel progrès sous la direction de Gareth Southgate, mais l'équipe actuelle est probablement plus talentueuse que celle que nous avons emmenée en Russie en 2018. Luke Shaw et Ben Chilwell sont les deux meilleurs arrières gauches de Premier League, tandis que Jack Grealish a la capacité de devenir une véritable superstar.
 
Marcus Rashford a pris plus de responsabilités, mais la grande question, pour moi, est de savoir si Harry Maguire est suffisamment en forme pour diriger la défense. S'il l'est, attendez-vous à ce que l'Angleterre aille loin, même s'il pourrait y avoir un match extrêmement délicat dès les huitièmes de finale si les Three Lions remportent le groupe.
 
FRANCE - IAN MCLEISH
 
Dans chaque grand tournoi international, il y a un groupe qui est désigné par les médias comme le redoutable "groupe de la mort" et, en ce qui concerne l'Euro 2020, cet honneur revient sans aucun doute au groupe F, où les poids lourds que sont l'Allemagne et la France (vainqueurs des deux dernières Coupes du monde, rappelez-vous) sont opposés au Portugal (champion d'Europe en titre) et à la Hongrie. Si la France de Paul Pogba parvient à se sortir de ce piège, elle pourrait être l'équipe à battre du tournoi. Avec Pogba, ils ont un joueur qui a une expérience directe de la gestion d'un tournoi majeur et il sera l'un des nombreux joueurs des Bleus à vouloir effacer le souvenir de la défaite en finale de 2016 contre le Portugal. N'Golo Kante a été la vedette de la dernière grande finale de football et le triomphe en Ligue des champions l'incitera à aller encore plus loin, tandis que Kylian Mbappé est prêt à montrer au continent ce dont il est capable sur l'une des plus grandes scènes.
 
Le reste de l'équipe regorge de talents et d'expérience qui, avec de la chance, pourraient les propulser jusqu'à la finale à Wembley le 11 juillet. Malheureusement pour Didier Deschamps et ses coéquipiers, c'est là qu'ils risquent de se heurter à une Écosse résurgente et inarrêtable, dont le joueur du tournoi Scott McTominay a couronné un mois glorieux en marquant un but en fin de match sous la célèbre arche. Bonne chance Scotty et allez l'Ecosse !
Rashford a eu l'honneur d'être le capitaine de l'équipe d'Angleterre, pour la première fois de sa vie.
PORTUGAL - SAM CARNEY
 
Pour les personnes neutres, l'équipe du Portugal qui a remporté l'Euro 2016 était curieusement décevante. Certes, elle était portée par le talent exceptionnel de Cristiano Ronaldo, tandis que Nani et Ricardo Quaresma étaient là pour offrir des éclairs de génie. Le jeune Renato Sanches a également attiré l'attention, mais le premier grand succès international de la Selecao a été construit sur une défense solide, dirigée par les vétérans Pepe, Jose Fonte et Ricardo Carvalho. Eder, le réserviste de Swansea City, a marqué le but de la victoire en finale, ce qui semble être une façon appropriée de remporter le trophée pour une équipe qui n'a gagné qu'un seul de ses sept matchs du tournoi en 90 minutes.
 
L'équipe de Fernando Santos a connu des difficultés lors de la dernière Coupe du monde, mais cinq ans après son triomphe à Paris, il est difficile de contester qu'il s'agit de l'équipe la plus impressionnante depuis l'époque de Luis Figo et consorts. Ronaldo, Sanches, Pepe et Fonte sont toujours là, tandis que notre très cher Bruno Fernandes et le joueur de l'année des Football Writers Ruben Dias arrivent au tournoi comme étant les deux joueurs les plus remarquables de la Premier League la saison dernière. Ajoutez à cela le passionnant Joao Felix et le joueur de Liverpool Diogo Jota, et vous pouvez facilement envisager un nouveau triomphe pour égaler les exploits de l'Espagne en 2008 et 2012. Il ne leur reste plus qu'à se sortir du "Groupe de la mort..."
Les bleus de Pogba tenteront de compléter le doublé Coupe du monde et Euro comme leurs aînés avant eux.
ESPAGNE - JOE GANLEY
 
Il y a longtemps que l'Espagne a dominé le football mondial et européen pendant quatre ans, entre 2008 et 2012, en remportant une Coupe du monde et deux Championnats d'Europe. Et le déclin de la Liga a fait couler beaucoup d'encre récemment. Mais un simple coup d'œil à l'équipe d'Espagne vous rappelle la qualité dont dispose la Roja, et il serait insensé de la mettre en veilleuse avant un tournoi où seule la France a l'air d'une équipe exceptionnelle. Cinq des huit derniers vainqueurs de la Ligue des Champions étaient espagnols ; six des huit derniers vainqueurs de la Ligue Europa venaient du pays (j'ai entendu dire qu'il y avait un match à Gdansk récemment). L'équipe de Luis Enrique regorge de talents, à tel point que le légendaire vétéran Sergio Ramos n'a même pas fait partie de la sélection.
 
David De Gea est là, bien sûr, tout comme Thiago Alcantara (Liverpool) et Rodri (Manchester City). Comme on peut s'y attendre, l'Espagne est plus forte dans l'entrejeu, avec Koke et Sergio Busquets qui espèrent contrôler le jeu. Mais devant, il y a aussi le prolifique Gerard Moreno, de Villarreal, qui est passé un peu inaperçu jusqu'à ses exploits en finale de l'Europa League contre United. À l'arrière, on retrouve l'expérience de Jordi Alba et du capitaine de Chelsea Cesar Azpilicueta, vainqueur de la Ligue des champions. L'Espagne n'est peut-être pas favorite, mais elle sera toujours aussi agréable à regarder et pourrait bien créer la surprise. Viva Espana !