Roy Keane

6 fois où United est passé malgré un nul à domicile

Manchester United va devoir se démener à San Siro pour assurer sa qualification pour les quarts de finale de l'édition actuelle de l'Europa League. En effet, les Red Devils ont concédé un but à domicile et ils devront donc marquer là-bas (et ne pas perdre, également) pour avancer dans la compétition.

Grâce au but tardif de Simon Kjaer, les Rossoneri ont pris une bonne option pour la qualification au match aller, à Old Trafford.

Au match retour, à Milan, il faudra donc marquer pour entrevoir une chance de poursuivre notre aventure européenne, chose que Manchester United a eu du mal à faire par le passé. En effet, sur les cinq dernières rencontres chez le club lombard, les joueurs mancuniens n'ont inscrit qu'un seul but.

Mais, l'histoire a prouvé que, malgré les matchs nuls défavorables, United a su rebondir plusieurs fois.

Voici donc six fois où le club a réussi à se qualifier malgré un match nul défavorable; au match aller, à domicile...

Simon Kjaer
La tête de Simon Kjaer au match aller a donné un léger avantage au Milan AC.

6. 3-2 (agg.) à Everton (Coupe des villes de foires 1964-65)

À l'époque, les joueurs emmenés par Sir Matt Busby avaient concédé le nul au match aller, sur un score de 1-1. Mais, au match retour, John Connelly, qui avait déjà inscrit le but de l'égalisation à l'aller, a réussi à mener son équipe à la victoire, avec également - il faut le dire - un David Herd très en forme. Et même si Fred Pickering, l'attaquant de pointe d'Everton à ce moment, était très très chaud dans cette compétition, c'est bien Manchester United qui se qualifie pour les quarts au cumulé des deux rencontres.

5. 3-3 (agg.) à Dukla Prague (Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe 1982-83)

L'équipe de l'armée tchécoslovaque en avait surpris plus d'un au match aller à Old Trafford... En effet, les Pragois avaient ouvert le score au match aller, par l'intermédiaire de Tomas Kriz, avant que Ray Wilkins ne convertisse un penalty en toute fin de match, permettant ainsi à United d'égaliser avant le match retour. Au match retour, peu après l'ouverture du score de Stambachr, Bryan Robson prend les choses en main, avec Frank Stapleton, et permet ainsi à United d'inscrire plus de buts à l'extérieur que le Dukla Prague.

4. 5-4 (agg.) à Dundee United (Coupe de l'UEFA 1984-85)

Au match aller, les Écossais avaient sorti les muscles pour repartir d'Old Trafford avec un score de 2-2... En répondant directement après l'ouverture du score de Gordon Strachan, puis en répondant encore au but de Bryan Robson, les joueurs de Dundee avaient signé un résultat tout bonnement ahurissant pour l'époque. Mais, au match retour, les Mancuniens décident de se révolter et parviennent à inscrire pas moins de trois buts, là-bas. Une victoire au score cumulé de 5-4 encore emblématique aujourd'hui.

Paul Sturrock
L'égalisation de Paul Sturrock, joueur de Dundee United, au match aller, à Old Trafford.

3. 3-1 (agg.) à Montpellier (Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe 1990-1991)

Au match aller, les tenants en titre de la Coupe de France délivrent une prestation solide à Old Trafford et repartent de Manchester sur un score final de 1-1. Mais, au match retour, Clayton Blackmore remet directement United en position favorable grâce à un but sur coup-franc inscrit alors très tôt dans la rencontre. Et, malgré de bonnes prestations de Laurent Blanc ou encore de Carlos Valderrama, Montpellier finit par craquer et concède un penalty, finalement converti par Steve Bruce. Le reste de la rencontre est anecdotique et les débats se finissent sur un score cumulé de 3-1 à l'avantage de Manchester United.

Clayton Blackmore
Clayton Blackmore, félicité par ses coéquipiers pour son coup-franc trompeur contre Montpellier, synonyme de qualification.

2. 4-3 (agg.) à Turin (Champions League 1998-99)

Après le match aller (1-1), Manchester United est en position défavorable, avant d'aller visiter la Vieille Dame. Qui plus est, à l'époque, Manchester United n'a toujours pas réussi à enregistrer ne serait-ce qu'une seule victoire sur le sol italien, et ce sur toute son histoire. Mais l'équipe emmenée par Sir Alex Ferguson était destinée à s'imposer dans cette compétition... Pour preuve, malgré un doublé éclair inscrit par Pippo Inzaghi, au retour, au Stadio delle Alpi, les Red Devils ne veulent pas baisser la tête. Bien au contraire. Les Mancuniens le savent : à ce moment, ils doivent inscrire trois buts et n'en concéder aucun. Roy Keane lance donc le réveil de son équipe d'un coup de tête croisé, bien suivi par un autre but de la tête signé Yorke, avant que Cole, en toute fin de match, n'ait plus qu'à pousser le ballon au fond des filets turinois, après une excellente percée de Yorke. Le reste est historique. Cette année-là, United gagne le championnat, la coupe nationale et la Ligue des Champions. Triplé magique.

1. 3-2 (agg.) à Porto (Champions League 2008-09)

Après un match aller très haletant à Old Trafford (2-2), les Dragons de Porto sont en position plus que favorable, avant d'accueillir Manchester United dans leur antre. Surtout qu'à l'époque, Porto n'a jamais connu la défaite sur son sol contre un club anglais. Mais, fort heureusement, dans son pays natal, Cristiano Ronaldo inscrit l'un des buts les plus mythiques de l'histoire du club en compétition européenne. Une frappe détonnante d'une quarantaine de mètres qui permettra au club d'atteindre le dernier carré européen, cette année-là.

Mots-clés liés