George Best

Hommage à George Best

Il y a 14 ans, le légendaire George Best nous a quitté. Le secrétaire du Carryduff Manchester United Supporters' Club, John White, rend hommage à un homme qui a été un héros pour tous, de Belfast et au-delà.

Partout dans le monde, des millions d'enfants sont captivés par les superstars mondiales Cristiano Ronaldo et Lionel Messi, ils sillonnent les rues pour refaire les buts qu'ils ont vus à la télé. Cependant, mes premiers souvenirs du football me viennent d'un homme qui venait d'à côté de chez moi. Le premier joueur que j'ai vu quand j'ai grandi dans les rues de l'est de Belfast dans les années 1960 était George Best de Manchester United et d'Irlande du Nord.

George a fait ses débuts pour les Red Devils avant que j'aie un an, le 14 Septembre 1963. Pourtant c'est le 29 Mai 1968, quand j'avais six ans, que ce joueur aux longs cheveux noirs, glissant sur l'écran de télévision, a éveillé mon intérêt pour le beau jeu. Je me suis assis, les yeux grands ouverts, et j'ai regardé ce magicien faire des choses avec un ballon de football que je n'aurais jamais imaginé possibles.

Son toucher de balle soyeux, sa capacité à déplacer son poids sans effort d'un côté à l'autre alors qu'il passait les défenseurs, son timing dans les airs, sa passe en flèche, son dribble envoûtant, sa frappe féroce et, surtout, son amour du jeu me donnaient envie d'être comme lui.

Alors qu'est-ce que j'ai fait ?  Eh bien, après l'avoir vu dans des publicités pour Stylo Football Boots et Cookstown Sausages, j'ai torturé ma mère pour qu'elle m'achète une paire de chaussures et je l'ai suppliée de me préparer des saucisses Cookstown pour mon thé chaque soir afin que je puisse être comme mon héros, George Best.  Hélas, ce dont j'avais besoin réellement, c'était le génie de George.

Lorsque Bob Bishop, le légendaire recruteur irlandais de Manchester United, a vu pour la première fois George jouer au football près de chez lui dans la région de Castlereagh, dans l'est de Belfast, il a immédiatement téléphoné au grand entraîneur de Manchester United, Matt Busby, et lui a dit “Je vous ai trouvé un génie”. George n'avait que 15 ans, mais Bob avait raison.

Bestie a joué à une époque où les grands défenseurs rugueux et durs étaient plus intéressés à faucher l'homme plutôt que de prendre le ballon, mais il n'était pas un ange non plus. George a donné aussi bien qu'il a pris et il a été puni comme aucun autre joueur n'a jamais enduré au cours de sa carrière.

Pele s'est quasiment fait éjecter du terrain la finale de la Coupe du Monde en 1966 et en 1982, l'Italien Claudio Gentile a donné du fil à retordre à un jeune Diego Maradona lors de la finale de la Coupe du Monde en Espagne. Cependant, la punition infligée aux maîtres brésiliens et argentins n'a rien à voir avec le traitement que George a reçu lors de plusieurs de ses matches en Angleterre et en Europe pour United.

Avec United, George Best est devenu une star, il a gagné deux championnats et la finale de la Coupe d'Europe de 1968, sa plus belle victoire contre le puissant Eusebio et ses coéquipiers de Benfica. En 1968, George a été nommé footballeur européen de l'année. Il n'avait que 21 ans.

George était la première superstar du foot, il était le joueur préféré de Maradona et même le légendaire Pele disait que George Best était le meilleur joueur au monde. Qui contesterait l'opinion de ces deux grands ?

Le 25 Novembre 2005, le monde du foot était en deuil quand le génie George Best nous a quitté. Il n'avait que 59 ans.

George, tu resteras à jamais mon héros.

John White, Secrétaire, Carryduff Manchester United Supporters Club, Belfast.