Paul Pogba.

Pogba : "je suis un joueur d'équipe"

Paul Pogba semblait être en pleine confiance lors du retour de Manchester United en Premier League pour arracher trois points à West Ham.

Le milieu de terrain français a contribué à notre triomphe au London Stadium, en marquant un superbe but égalisateur lors de la victoire 3-1 de United.

Après le match, c'est un homme très heureux qui s'est entretenu en exclusivité avec Stewart Gardner du MUTV.

Paul, comment expliquer deux mi-temps de football très différentes ici ce soir ?

“Heureusement, c'est le football. Nous faisons cela depuis longtemps et nous savons que nous devons nous améliorer. Nous ne voulons pas être dans la réaction, nous voulons le faire dès le début. Le résultat est positif aujourd'hui. Nous savons que nous pouvons nous améliorer, nous pouvons faire tellement mieux et nous l'avons montré en deuxième mi-temps. Restons positifs, c'est un résultat positif. Au cours de la seconde période, nous avons montré qui nous étions et le résultat est venu de lui-même.”

Cela fait cinq fois cette saison. Nous avons gagné nos cinq matchs à l'extérieur cette saison et chaque fois nous avons pris du retard et sommes revenus pour gagner. Cela montre-t-il la qualité de l'équipe et aussi l'esprit d'équipe ?

“Je ne sais pas, peut-être que nous aimons encaisser un but, je ne sais pas ce que c'est. Nous devons résoudre ce problème, mais cela s'est bien terminé et c'est le plus important. C'est vraiment nécessaire que nous ayons une bonne réactivité, même si nous savons que nous pouvons faire beaucoup mieux, nous finissons par gagner les matchs et montrer tant de caractère.”

Team pogba
Le premier but de Pogba permet aux mancuniens de revenir dans le match pour aller récupérer les 3 points.

Votre but nous a évidemment permis de revenir dans le jeu. Que vous rappelez-vous de cela ?

“Le coup de pied de Dean était un peu... On ne savait pas s'il était sorti ou rentré, mais on a foncé. J'ai foncé, j'ai vu que Bruno avait le ballon et j'étais libre. Je tenté ma chance en première période, ça ne s'est pas bien passé, mais pour la deuxième tentative, j'ai réussi et j'en suis très content. Je me sens en confiance, je me sens moi-même, comme mieux dans mes jambes et physiquement je me sens beaucoup mieux également. C'est bien, vous savez, de revenir dans le groupe, et de marquer ce but pour aider l'équipe à revenir dans le match, c'est très important pour nous. Je suis très heureux pour cela”.

Quand vous avez marqué, vous avez couvert vos oreilles aux fans... Est-ce que c'est bien d'avoir des fans qui reviennent dans le jeu ?

“Si bien, si bien. Parce que le premier tir... C'est comme une bonne pression, je dirais. J'aime ça. J'aime cette pression. C'est bien, même pour West Ham, d'avoir des fans, d'entendre la foule, vous savez. C'est une telle différence, ça fait du bien et le football sans fans n'est pas du football, je dirais. C'est totalement différent. Bien sûr, c'est du football, mais avec la foule, on peut sentir l'amour des fans, c'est tellement bon.

Votre but nous a vraiment stimulé pour la suite. Un superbe but de Mason, la passe de Juan pour Marcus, ça a complètement changé la donne...

"Nous avons joué. Nous jouons comme nous aimons jouer au football. Rappelez-vous contre Leipzig, nous avons pris plaisir à jouer quand nous avons marqué les buts en deuxième mi-temps, c'était la même chose. C'était deux touches, une touche. Le but de Rashy était du football à une touche de balle. C'était magnifique. C'est ce que nous sommes, nous avons la qualité pour le faire, et nous devons le faire dès le début. Il y a tellement d'occasions ratées et de buts concédés, c'était difficile pour nous en première mi-temps et nous avons montré du caractère en deuxième mi-temps et c'est ce dont nous devons nous souvenir“.

Comment vous sentez-vous après 90 minutes ? Vous avez eu des blessures, vous avez été malade, comment vous sentez-vous après cela ?

“Tellement bien. De toute évidence, ça fait du bien de jouer. Les gars ont très bien joué aussi. J'ai eu une blessure, une longue blessure, je suis revenu, c'était étrange pour moi. Je n'étais pas prêt physiquement, je dirais. J'ai ressenti une faiblesse physique. Vous savez, le simple fait de jouer les 90 minutes et de continuer les matchs... C'est une telle différence. Je trouve aussi mon rythme. Je me sens tellement mieux aujourd'hui, j'ai senti que je pouvais recommencer, contrôler le jeu, récupérer le ballon. C'est ce que j'aime, personnellement. C'est ce que je apporter pour l'équipe. Je suis un joueur d'équipe. Tant que l'équipe gagne, c'est le plus important, vous savez. Nous voulons gagner. C'est pour ça que je suis venu ici et c'est pour ça que je veux réussir”.

Vous êtes un athlète professionnel, une personne en forme. Qu'est-ce que ça vous a coûté le covid ?

“C'est étrange, c'est difficile à expliquer parce que moi-même j'ai du mal à comprendre. Même à l'entraînement, je disais au préparateur physique que je me sentais bizarre. Ce n'est pas moi. Je me fatiguait très vite et je m'essoufflais très vite. Le premier match de la saison, je ne pouvais pas courir. J'ai essayé et puis j'ai parlé avec le manager, ”Je vais commencer le match et on verra bien“, mais j'étais très vite à bout de souffle et il m'a fallu beaucoup de temps pour me remettre en forme et pour retrouver une bonne condition physique”.

Une très grosse semaine nous attend. La Ligue des Champions, le derby de Manchester. Je suppose que nous y allons avec un peu de confiance après un tel résultat ?

“C'est sûr, nous avons deux grands matchs à venir. Nous avons la Ligue des Champions [contre Leipzig] et nous avons City. Nous savons que ce sont deux matchs très importants, des matchs décisifs. Nous devons continuer à avoir cette mentalité de gagner, toujours. C'est la raison d'être du club et nous voulons continuer à faire ce que nous avons fait en deuxième mi-temps.”

La mentalité de vainqueur, on la voit dans ces matchs, n'est-ce pas ?

“Toujours. Il faut que cela vienne de l'intérieur. Je veux dire, nous ne pouvons pas nous permettre de perdre et d'être heureux avec une perte ou un match nul. Nous devons être de mauvais perdants, c'est ce que nous devons être, et nous voulons toujours gagner. Même 1-0 ou 6-5... Nous devons gagner. C'est ce que nous voulons”.