.

Comment United a gagné le titre en 1999/2000

Il y a 20 ans, Les Reds ajoutaient un championnat de plus à leur palmarès après une victoire contre Southampton.

Après le drame de la dernière journée de 1998/99 et la lutte pour la suprématie de la Premier League avec Arsenal (même si nous devions alors, bien sûr, garder une partie de notre poudre sèche pour les assauts sur d'autres fronts), la marche vers un 13ème titre n'aurait pas pu être plus différente en 1999/00, avec des buts à foison et un gouffre de points au moment où le rideau tombe. 

Avec 37 buts inscrits au cours des 11 derniers matches de championnat, tous victorieux, les Reds comptent 18 points d'avance sur les hommes d'Arsène Wenger, tandis que Leeds United (qui avait eu l'audace de prendre la tête du classement au début de l'année) s'accroche à la troisième place.

.
L'équipe de 1999/2000 célèbre le titre à Old Trafford.

Les premiers signes n'ont pas été tout à fait convaincants, avec une défaite contre Arsenal dans le Charity Shield, et un match nul à Goodison Park pour débuter le championnat. Mais les Reds ont ensuite fait un grand pas en avant, remportant six victoires, dont deux à Highbury et à Anfield, ce qui a permis de dissiper les soupçons de gueule de bois liés à l'incroyable triomphe du Treble. 

Ce fut également un début encourageant après le “Grand Danois”, avec le remplacement de Peter Schmeichel, la légende des Reds, par Mark Bosnich. Raimond van der Gouw et (dans une moindre mesure) Massimo Taibi ont également participé à cette aventure, lorsqu'une blessure à l'ischio-jambier a empêché le stoppeur australien de jouer en début de saison. 

Bien sûr, le passage de Bosnich en numéro 1 a été relativement court, Sir Alex le remplacera par le vainqueur de la Coupe du monde française Fabien Barthez presque avant la fin des célébrations du championnat 2000, mais alors que United remportait un sixième titre en huit saisons, Bosnich a tenu bon, les Reds n'ayant perdu que trois fois toute la saison.

S'il y a bien eu une période difficile au cours d'une saison qui s'est terminée par une joyeuse course au titre, c'est à mi-parcours que le club de Leeds, mentionné plus haut, a fait un bond en avant vers le nouveau millénaire. 

Mais malgré nos engagements dans le cadre du Championnat du monde des clubs de la FIFA, l'écart n'a jamais suscité de grandes inquiétudes, car Roy Keane et ses coéquipiers n'ont montré que peu de signes de décalage horaire à leur retour du Brésil ; au contraire, les Reds semblaient positivement dynamisés par les matchs transatlantiques. 

.
Roy Keane PFA Joueur de l'Année cette saison.

Après avoir été tenus par Arsenal lors de la première sortie de l'après-Nouvel An, les hommes de Sir Alex ont remporté 15 des 18 matchs de championnat restants, avec pour seul résultat une défaite 3-0 à St lames' Park (alors que deux cartons pour Keane ont réduit les Reds à 10 hommes juste après une heure). 

De plus, cette série a été marquée par une humiliation 7-1 de West Ham (avec un hat-trick de Paul Scholes), après que les Londoniens aient pris une avance précoce - et qu'ils l'aient regretté. 

Le titre s'est achevé sur la côte sud, United remportant une sixième couronne de Premier League grâce à une victoire 3-1 sur Southampton le 22 avril 2000, à quatre journées de la fin.

Ce reportage a été publié pour la première fois dans United Review, le programme des matchs à Old Trafford.

Recommandé:

Mots-clés liés