click to go to homepage
United

United 2 -1 Everton

United a eu droit a un petit coup de pouce de l’arbitre pour l’ouverture du score à la 27e minute, lorsque Jonathan Moss désigne le point de penalty pour une faute d’Idrissa Gueye sur Anthony Martial.

Les ralentis montreront que le milieu d’Everton avait touché le ballon avant les jambes de l’attaquant français. Gueye, averti cinq minutes plus tôt pour une faute sur Fred, retient son souffle mais l’homme en noir en restera là.

Après une longue et lente course d’élan, Paul Pogba voit son penalty détourné par le gardien international anglais Jordan Pickford, mais le ballon revient sur lui et cette fois, il ne loupe pas le coche.

Martial, déjà auteur d’un centre parfait pour Juan Mata, s’impose comme le moteur de l’attaque mancunienne. Il dynamite le flanc gauche et multiplie les appels dans l’axe pour la plus grande joie du public d’Old Trafford.

Marcus Rashford, aligné dans l’axe à la place d’un Romelu Lukaku désigné remplaçant, croit marquer en reprenant une frappe de Pogba repoussée par Pickford, mais l’arbitre siffle hors-jeu.

Les hommes de Marco Silva ripostent avec une tête de Gylfi Sigurdsson et une frappe du gauche de Theo Walcott mais David de Gea veille au grain. Le portier espagnol s’interpose de nouveau sur une nouvelle frappe, plus puissante cette fois, du même Walcott et United retourne au vestiaire nanti d’une avance de 1-0.

United

Une avance trop mince toutefois pour se permettre le moindre relâchement, témoin ce tir de Richarlison qui se rappelle au bon souvenir de la défense mancunienne.

C’est le moment choisi par Anthony Martial pour donner un peu d’air aux Red Devils.

Alors qu’une bronca se fait entendre pour encourager Pogba à tenter sa chance dans l’axe à l’entrée de la surface, le milieu trouve Martial isolé sur le côté gauche. L’ancien Monégasque prend la balle comme elle vient et enroule sa frappe du droit. Pickford est battu.

Du pur Martial.

À 2-0 pour United, Mourinho effectue son premier changement à la 65e minute.

Après avoir mis sur le banc un Romelu Lukaku en manque de confiance dernièrement, le stratège portugais lance le colosse belge face à son ancienne équipe, sous les quolibets des supporteurs d’Everton.

Mais ce sont bien les Toffees qui reprennent du poil de la bête dans ce match. Richarlison est tout proche d’égaliser et Mourinho, jusqu’ici bien calme sur son banc, se lève pour manifester sa nervosité.

United a levé le pied et paye cash sa désinvolture lorsque Richarlison part dans le dos de la défense mancunienne et pousse Chris Smalling à commettre un tacle hasardeux à la 76e minute. Sigurdsson gagne son duel avec De Gea et le suspense est relancé.

Le spectre du nul concédé in extremis à Chelsea réapparaît lorsque l’arbitre assistant annonce 6 minutes de temps additionnel. Martial se procure alors une occasion de tuer le match, qu’il gaspille en venant buter sur Pickford.

Qu’à cela ne tienne, United ne sera plus inquiété et empoche trois points précieux.

United

Mots-clés liés