Victory Sisi

Burnley 0-1 United

Manchester United s'est imposé ce soir, à Burnley, sur un score de 0-1, à l'occasion de la 1ère journée (en retard) de Premier League. Après 17 matchs, les Red Devils sont officiellement leaders du championnat. Le récit complet du match...

Il aura fallu attendre presque cinq mois avant de pouvoir vivre ce Burnley-United, tout d’abord programmé lors de la première journée de cette édition 2020/21 de la Premier League.

Et, avant le coup d’envoi de ce match, l’équipe sait très bien que c’est la première fois depuis huit ans que Manchester United (après 17 matchs en Premier League) a l’occasion de pouvoir prendre la première place au classement.

Mais, face à une formation habituée au regroupement défensif, Manchester United tarde à se créer sa première occasion dans ce match…

À la 16e minute, la situation se débloque enfin pour les Red Devils. Luke Shaw adresse un bon centre à destination de Bruno Fernandes, qui arme de volée. Sa tentative est captée en deux temps par Nick Pope.

Puis, à la 19e minute, le Portugais, encore lui, s’échappe à l’extrémité droite de la surface de Burnley. Il feinte le centre en première intention avant de réellement le diriger vers Anthony Martial, qui tente un tir retourné malheureusement repoussé par la défense.

Trois minutes plus tard, Burnley se crée sa première occasion à son tour et, après une bonne combinaison initiée par Westwood et une déviation de Barnes, Chris Wood se retrouve avec le ballon dans la surface mancunienne et tire directement. Son tir semble bien dirigé mais c’était sans compter sur un excellent tacle glissé signé Eric Bailly, décidément très chaud en ce moment.

À la 25e minute, Martial voit un espace et déclenche une frappe enroulée du gauche, mais sa tentative lointaine fuit le cadre.

À la demi-heure de jeu, Brady fait faute sur Cavani et écope d’un carton jaune mais le jeu est arrêté par l’assistance vidéo à l’arbitrage, qui vérifie la possibilité d’expulser Luke Shaw, après un tacle mal maîtrisé sur Gudmundsson. Au final, l’arbitre retire le carton jaune infligé à Brady et adresse finalement un carton jaune au latéral mancunien, fautif plus tôt sur l’action.

À la 36e minute, Harry Maguire croit ouvrir le score de la tête, après avoir été bien trouvé par un centre au deuxième poteau bien enroulé par Luke Shaw, mais l’arbitre, après coup, annule le but pour une charge illégale du défenseur sur Pieters.

Juste avant la fin de la première période, Anthony Martial crochète et s’essaie à nouveau, cette fois-ci du pied droit, à un tir enroulé lointain. Sa frappe semble se diriger cliniquement vers la lucarne gauche de Pope, mais le gardien international anglais effectue une énorme parade.

Après 45 minutes de domination mancunienne claire, les deux équipes retournent aux vestiaires de Turf Moor sur un score vierge.

Bailly et Pogba
Eric Bailly, impérial en défense, et Paul Pogba, buteur ce soir, ont été décisifs dans la victoire mancunienne.

En seconde période, à la 52e minute, Pogba protège bien son ballon et brise le premier rideau en donnant un bon coup d’accélération. Le champion du monde français sert Bruno Fernandes, qui fixe un peu avant de servir Martial, bien posté à gauche. Le numéro 9 mancunien sert Cavani qui, dans le coeur du trafic, ne peut qu’écraser un tir qui n’inquiète en aucun cas Pope.

Quatre minutes plus tard, Martial, très en jambes ce soir, crochète intérieur et tente une frappe rasante à l’entrée de la surface. Encore une fois, Pope capte le ballon tranquillement.

À l’heure de jeu, Bruno Fernandes, qui sent qu’il n’y a pas trop de propositions autour de lui, s’essaie, lui aussi, à une frappe lointaine. Sa tentative bien enroulée est détournée par le gardien anglais de Burnley.

Manchester United, qui domine toujours autant ce match, peine à la finition jusqu’à ce centre de Marcus Rashford, à la 71e, centre que Paul Pogba reprend magnifiquement de volée. Le ballon passe sous tout le monde et est légèrement dévié par Lowton mais finit tout de même au fond des filets. Le milieu français ne manque pas d’aller célébrer son but avec Eric Bailly. 0-1 pour United.

À la 82e minute, Pogba glisse un bon ballon pour Martial dans le dos de la défense de Burnley. L’attaquant français ne parvient malheureusement pas à marquer entre toutes ces jambes.

Cinq minutes plus tard, Burnley profite d’un ballon qui rebondit dans la surface et Vydra frappe directement. Sa tentative fuit de peu le cadre de De Gea, qui n’a pas eu à arrêter un ballon ce soir. Quelques instants plus tard, exactement la même chose se passe et la frappe de Vydra fuit à nouveau le cadre du portier espagnol.

Dans le temps additionnel, Burnley continue de pousser et Tarkowski rate une reprise à bout portant, après un centre repoussé dans l’axe de la surface par Bailly.

À la dernière minute du match, McTominay, entré en jeu en fin de seconde période, récupère et adresse un ballon lobé à destination de Martial, qui laisse intelligemment filer vers Cavani. L’attaquant uruguayen sert le Français en une touche et, après avoir laissé rebondir le cuir, arme directement. Sa frappe, trop au milieu est repoussée par Pope.

Peu après, l’arbitre siffle la fin du match et Manchester United est désormais seul leader du championnat.

Le prochain match des hommes d’Ole Gunnar Solskjaer se déroulera dimanche à Anfield, contre Liverpool, et sera l’occasion de se distinguer un peu plus dans la course au titre national.