Ole Gunnar Solskjaer

Ole toujours aussi efficace

Le boss Ole Gunnar Solskjaer a récemment prouvé qu'il n'avait rien perdu de sa superbe devant le but.

Lee Grant était un jeune adolescent fan de United en 1999, lorsque Solskjear a permis au club de remporter la seconde Ligue des Champions de son histoire.

Aujourd'hui coach des Red Devils, le Norvégien n'a rien perdu devant le but, si l'on en croit le troisième portier de l'effectif, qui l'a affronté à l'entraînement récemment.

Alors que Solskjaer se préparait pour le match de gala entre les légendes de United et du Bayern, qui se déroulera dimanche à Old Trafford (il reste des places ici), Lee Grant a pu admirer le talent de son coach sur le terrain.

“C'est la première fois que je pouvais voir s'il avait encore cette qualité devant le but.”

“On a fait une séance de tirs, puis de un contre un avec Romelu [Lukaku] et Paul [Pogba]. Le coach est venu et a voulu participer.”

“Je dois dire qu'il est toujours aussi efficace. Il a eu un peu de malchance, car il a touché plusieurs fois le même poteau, mais son touché de balle et son instinct de buteur n'ont pas disparu. Je suis impatient de le voir ce dimanche.”

“Oui, en 1999, j'avais 16 ans,” se souvient Grant quand on lui demande s'il se souvient de la finale de la Ligue des Champions contre le Bayern.

“J'étais un grand fan de United, donc je regardais le match de mon canapé, et j'étais proche des larmes alors que le match arrivait à son terme.”

“On avait du champagne dans le frigo, c'était la première fois que l'on en avait à la maison ! C'était un grand moment car on pouvait remporter le triplé.”

“Donc c'était terrible de voir que l'on était si proche de perdre. Puis on a égalisé, c'était la folie dans le salon.”

“Et ça l'était encore plus au coup de sifflet final, juste après le deuxième but. Je me souviens avoir glissé sur mes genoux dans le jardin ! C'était extraordinaire.”

Ole Gunnar Solskjaer marque contre Newcastle en 2003.
Solskjaer n'a pas perdu le talent qu'il avait devant le but.
En décembre 2018, soit 19 ans après cette nuit historique, Grant rencontra pour la première fois Ole Gunnar Solskjaer, alors tout juste intronisé entraîneur intérimaire.

“Je ne l'avais jamais croisé car je n'étais pas là quand il travaillait à l'Academy ou avec les attaquants de l'équipe première.”


“C'était donc la première fois que je rencontrais l'un de mes héros. Mais rapidement, il a fallu oublier ça, c'est le boss désormais !”

Recommandé: