click to go to homepage
Paul Pogba sous le maillot bleu

Pogba mérite mieux pour sa Coupe du Monde

Share With

Paul Pogba est un footballeur qui aime attirer l'attention. Et on peut dire qu'il est souvent au centre des débats, parfois de manière très positive, comme après son fabuleux doublé éclair dans le derby de Manchester.

Mais d'autres fois de manière négative, malgré ses efforts sur le terrain. C'est comme s'il devait constamment réussir l'impossible à cause de son talent hors normes. Lorsqu'il n'y parvient pas, il s'expose aux critiques.

Il est évident que le montant de son transfert et son statut à Manchester United cristallisent les attentes et les critiques, comme l'a souligné le manager José Mourinho ces deux dernières saisons. Si Neymar lui a ravi le titre de joueur le plus cher du monde, des doutes subsistent à propos des capacités du milieu de terrain au niveau international.

Lors du succès de la France sur l'Australie en ouverture de la Coupe du Monde, le premier but est survenu sur un penalty - après consultation de la VAR - obtenu grâce à la vision du jeu de Pogba. C'est en effet sa magnifique passe en profondeur pour Antoine Griezmann qui a obligé Joshua Risdon à intervenir irrégulièrement.

Et n'oublions pas que le second but français a été dans un premier temps accordé à Paul, contré par Aziz Behich. Si le but a ensuite été officiellement requalifié en but contre son camp, il n'en demeure pas moins qu'il doit beaucoup au joueur de United, qui aurait certainement marqué sans l'intervention malheureuse du défenseur australien.

Ce but a assuré la victoire 2-1, mais les hommes de Didier Deschamps n'ont pas soulevé l'enthousiasme.

Idem suite à la deuxième journée du Groupe C contre le Pérou, vaincu 1-0 à l'issue d'un match plus tactique que lyrique.

Peu importe que le Pérou soit une bonne équipe, les Bleus auraient apparemment dû faire encore mieux que de se qualifier après seulement deux matches. Encore une fois, Pogba n'a pas eu les faveurs des critiques. Il est pourtant à l'origine de l'unique but de la rencontre puisque c'est lui qui chipe le ballon à Paulo Guerrero avant de servir rapidement Olivier Giroud. Le tir contré de l'attaquant de Chelsea est converti en but par Kylian Mbappé.

Cette action fait immanquablement penser à la fois où Pogba a dépossédé Mousa Dembélé du ballon, en demi-finale de l'Emirates FA Cup contre Tottenham, à l'origine du but d'Alexis Sanchez, et prouve que l'ancien de la Juventus est capable de récupérer des ballons haut et de distribuer le jeu intelligemment.

Paul a donc pris part aux trois buts inscrits par son équipe en deux matches. On a pourtant l'impression qu'il fait partie des stars qui n'ont pas encore donné leur pleine mesure en Russie. Impossible pour lui de démontrer ses talents à Moscou puisque le joueur de 25 ans est resté sur le banc lors de la “purge” 0-0 de mardi contre le Danemark.

Cette fois, c'est l'ensemble de l'équipe de France qui en a pris pour son grade après le premier 0-0 du tournoi. Si Pogba avait été aligné, on peut imaginer qu'il n'aurait pas été épargné, loin de là. Son absence fait qu'il peut se préparer sereinement pour les huitièmes de finale.

Et, cette fois, il n'aura pas le droit à l'erreur. Si les Bleus perdent, ils seront éliminés. Les Français n'ont cure que leur équipe soit programmée pour monter en puissance en Russie. Pourtant, les hommes de Deschamps ont pour l'instant fait le boulot de manière efficace en phase de groupes, à l'image de Pogba.

Paul Pogba va de l'avant
Paul Pogba peut encore avoir un impact majeur en Russie.

Certains consultants lui reprochent ses frasques ou les extravagances de son jeu. Mais, quand il se concentre sur son rôle de milieu relayeur, comme lors de ces deux matches à la Coupe du Monde, les gens lui en demandent plus. Qu'attendent-ils de lui ? Des passes laser de 50 mètres ? Des buts sur des tirs de 25 mètres ?

Peut-être qu'il se sentira plus libéré lors des prochains matches et qu'il recevra enfin des éloges. Il y a cinq ans, Pogba a remporté le Ballon d'Or de la Coupe du Monde M20, que la France a remportée aux dépens de l'Uruguay. Ses prédécesseurs avaient pour noms Diego Maradona ou encore Lionel Messi, et c'est bien la preuve qu'il est capable de se sublimer dans les grands rendez-vous internationaux. Il a encore le temps de s'imposer lors du présent tournoi, si possible dès ce week-end, lui qui a pu recharger les batteries en étant laissé au repos mardi dans la capitale russe.

Les opinions exprimées dans cet article sont purement personnelles et ne reflètent pas nécessairement celles du Manchester United Football Club.