Nani

Top 10 des victoires contre des clubs allemands (2/2)

Le RB Leipzig est la huitième équipe de l'histoire à avoir l'honneur d'affronter Manchester United, lors d'une compétition européenne. Une victoire serait belle, ce soir. Alors, à l'occasion, on se finit le top 10 commencé la dernière fois ?

Voici la deuxième partie de notre top 10 des plus belles victoires mancuniennes contre des clubs allemands, de la cinquième à la première place...

Manchester United vs Bayern

5. UNITED 3-2 BORUSSIA DORTMUND (PREMIER TOUR ALLER, UCL 1956)

Après avoir battu Anderlecht 12-0 sur les deux matchs d’avant, les Busby Babes accueillent le Borussia Dortmund, les champions de l’époque de l’Oberliga West. Grâce à un doublé de Dennis Viollet et un but de David Pegg, les Reds mènent 3-0. Mais, les Allemands n’abandonnent pas et réussissent à revenir par Kapituliski (qui n’a clairement pas capitulé) et Preissler. Un mois plus tard, pour le match retour, les Mancuniens « garent le bus » et repartent avec un score nul et vierge, synonyme de qualification pour le tour suivant !

4. BORUSSIA DORTMUND 1-6 UNITED (DEUXIÈME TOUR ALLER, FAIRS CUP 1964)

Huit ans après la victoire 3-2 à Maine Road, les deux équipes se retrouvent. Cette fois, les Reds ne veulent plus se faire peur et en calent 6 à l’extérieur, grâce à un triplé de Sir Bobby Charlton et des buts de Herd, Best et Law. Le but de l’honneur de Dieter Kurrat ne changera rien.

3. UNITED 4-1 SCHALKE (DEMI-FINALE RETOUR, UCL 2011)

Les buteurs de ce match sont compliqués à deviner pour ceux qui ne l’ont jamais vu… Valencia et Gibson lancent l’équipe et les Reds mènent 2-0 lors de cette demi-finale retour. Jurado inscrira ensuite un but magnifique pour relancer les joueurs de Schalke 04, mais c’était sans compter sur le plus beau des doublés, celui (non, vous ne rêvez pas !) d’Anderson. Grâce à une double-confrontation à l’avantage clair et net pour les Reds, Manchester United accède à la finale de Wembley.

2. SCHALKE 0-2 UNITED (DEMI-FINALE ALLER, UCL 2011)

Le match numéro 2 de ce classement est donc le match aller de celui décrit en numéro 3. À Gelsenkirchen, cette année-là, les Red Devils sont clairement favoris. Et les coéquipiers de Rooney assument ce statut et font le jeu mais les Allemands ne subissent pourtant aucun but en première période, bien aidés par les réflexes impressionnants d’un tout jeune Manuel Neuer. Mais à la 67e minute, Rooney adresse un amour de ballon long à Giggs et le Gallois ne se fait pas prier pour ouvrir le score. Et trois minutes plus tard, notre numéro 10 légendaire voulait, lui aussi, son but. La suite, vous la connaissez, je viens de vous l’expliquer juste au-dessus.

1. UNITED 2-1 BAYERN MUNICH (FINALE, UCL 1999)

Bon, dois-je vraiment vous raconter ce match ? Les buts tardifs des remplaçants Teddy Sheringham et d’Ole Gunnar Solskjaer sont gravés dans les mémoires des millions de fans du club, et sûrement dans celles des fans bavarois également. Donc, je ne vais pas vous le raconter, ce que je peux vous dire, c’est que le « Fergie Time » est né ce soir-là, clairement… Le soir du triplé parfait !

Mots-clés liés