Scott McTominay

McTominay, de Blackpool à Barcelone

Un match restera gravé dans ma mémoire concernant Scott McTominay à l'Academy.

Il y a un peu plus de trois ans aujourd'hui, Warren Joyce, coach des U23 à l'époque, avait positionné le jeune milieu écossais au poste d'avant centre, lors d'un match de Lancashire Cup à Blackpool. Le terrain était catastrophique, et le match pas bien meilleur.

En terme footballistique, c'était en fait le strict opposé d'un match contre le FC Barcelone de Lionel Messi sous les projecteurs d'Old Trafford. Ce jour-là, à Blackpool, Scott McTominay marqua le but de la victoire.

Scott McTominay contre Blackpool il y a trois ans.
Scott McTominay après son premier but avec les U23, contre Blackpool il y a trois ans.

“Je n'ai pas fait un bon match,” avait-il commenté alors. “Ce n'était pas évident, ils étaient très costauds, très grands, c'était un bon test pour nous, et jouer avant-centre n'est pas facile pour moi. Mes appels n'étaient pas bons, je n'étais pas bien positionné pour recevoir le ballon.”

Joyce était plutôt d'accord avec son jeune joueur, reconnaissant qu'il devrait le faire jouer à son vrai poste pour avoir une chance de jouer au niveau supérieur. Son entraîneur connaissait ses qualités avec le ballon, notamment lors des exercices de passes.

Moi-même, je n'aurais pas cru, ce jour là à Blackpool, de voir Scott non seulement titulaire un jour contre le FC Barcelone, mais également l'un, voire le meilleur Red Devil sur le terrain. Son état d'esprit toujours irréprochable, comme en atteste le fait de jouer avant-centre pour le besoin de l'équipe, aurait pu me mettre la puce à l'oreille.

Même si Nemanja Matic revient de blessure, il me semble improbable que Solskjaer se prive de Scott pour le match retour. Il fut notre meilleur joueur contre les Wolves la semaine passée. Il a également très bien joué contre Liverpool à Old Trafford et contre Paris au Parc des Princes, sans aucune expérience pour ce genre de rendez-vous. Je me souviens le voir garder le ballon avec calme dans les arrêts de jeu, alors que la tension était à son comble.

Contre Barcelone, il n'a jamais paniqué avec le ballon, et a constamment pressé le milieu barcelonais. Il a réalisé une nouvelle grosse performance, tout comme Fred à ses côtés.

Scott McTominay
McTominay exulte au coup de sifflet final au Parc des Princes.

Le caractère d'un joueur se juge lors des grands rendez-vous, quand les enjeux sont importants. Scott a passé le test avec brio hier soir. Tout le monde au club devrait se réjouir d'avoir un tel joueur dans l'effectif.

“Son état d'esprit est toujours irréprochable à l'entraînement, et c'est comme ça que vous progressez,“ a dit de lui Solskjaer après la match hier. ”Il continue de grandir, et ce soir, il a été l'un des premiers à calmer le jeu et poser le pied sur le ballon. Il a bien joué, comme ses deux partenaires au milieu.”

Les gens ont parfois tendance à sous-estimer les joueurs formés au club. La valse infernale des mercatos a de nos jours presque autant d'importance que les matches eux-mêmes. Un joueur de l'Academy pourra être moins apprécié qu'un joueur recruté à prix d'or à la barbe des plus grands clubs de la planète.

Tout dépend de Scott, désormais, pour devenir un titulaire régulier du onze d'Ole Gunnar Solskjaer. Mais le chemin parcouru depuis Blackpool jusqu'à Barcelone est déjà mémorable.

Cet article représente l'opinion personnelle de son rédacteur, et ne reflète pas forcément le point de vue du Manchester United Football Club.