.

Histoires de transfert: Louis Saha

Louis Saha affirme qu'il ne regrette pas la dramatique saga qui l'a vu quitter Fulham pour rejoindre Manchester United en janvier 2004.

Pendant UTD Podcast, l'attaquant français a rappelé les négociations houleuses entre les deux clubs, et a expliqué comment il s'est senti obligé de défier les Cottagers afin d'aider le transfert à se concrétiser.
 
Le club de l'Ouest de Londres était alors très bien placé en Premier League, grâce aux 13 buts de Saha cette saison. Et lorsque United a approché Fulham à la fenêtre de transfert de mi-saison, ils n'étaient pas prêts à laisser partir l'attaquant gaucher sans se battre.

UTD Podcast: Comment Saha est arrivé à United ?Vidéo

“Ils [Fulham] ont privilégié le côté business.”, se souvient Louis. “Un prix a donc été convenu, et j'étais au courant. Mon agent me disait qu'ils voulaient augmenter le prix pour en tirer le meilleur parti.” 
 
“J'ai donc laissé tomber, mais à un moment donné, lorsque vous pensez que cette opportunité va se présenter parce qu'il s'agit d'un transfert de janvier [et] que vous voyez l'horloge tourner, vous vous dites : ”Non, ils [United] vont prendre quelqu'un d'autre et je ne veux pas que cela se produise.

Vidéo
.
Regardez le Top 10 des buts de Louis Saha.

“J'ai donc donné ma parole, ils ont donné la leur, et j'ai dit : ”Non, ce n'est pas comme ça que ça marche“. Si vous dites quelque chose, vous tenez votre parole, et j'étais vraiment mécontent de la situation. Même si je suis professionnel, je l'exprime. J'ai le droit de parler et de dire : ”Non, je veux partir.
 
J'ai donc fait ce que je pensais être la bonne chose à faire, parce que tout le monde, si vous avez une opportunité de travail ailleurs et qu'il n'y a pas de jugement, alors vous pouvez y aller, vous savez, même chez un rival. Le sport est un peu plus difficile. Ils ont utilisé le public [pour faire pression]. Mais au bout du compte, je savais que j'avais été vraiment honnête, que j'avais tout donné, que je les avais aidés à monter dans le championnat, alors je n'ai eu aucune difficulté à faire ce que j'ai fait.

UTD Podcast: Pourquoi Saha a pleuré en 2008 ?Vidéo

Saha a d'abord appris l'intérêt des Reds par un collègue français qui se trouvait déjà à Old Trafford.
 
“John Collins [ancien joueur de Fulham], et Mikael Silvestre m'ont dit que le club regardait mes performances. 
 
Mais pendant ce temps, j'ai eu une ou deux blessures qui ont ralenti le processus. Alors pour cela, je savais que je devais être un peu plus régulier. Quand vous recevez l'appel du patron [Sir Alex Ferguson], vous pensez que c'est naturel, parce que vous pensez que vous avez bien travaillé et c'est pour cela. Mais tant que vous n'êtes pas vraiment dans le train ou dans l'avion pour aller à Manchester, vous ne réalisez pas que la chose va se produire.

.
Saha a joué un rôle crucial dans le retour de United à la domination nationale entre 2006 et 2008.

Comme beaucoup d'anciennes cibles de transfert de United, Saha se souvient d'un appel initial légèrement surréaliste de Ferguson à l'époque.
 
“J'étais à la maison”, rit notre unique numéro 9. “Est-ce que je savais que l'appel téléphonique allait arriver ? Oui. Mon agent [me l'a dit]. C'était un peu étrange parce que vous doutez encore - peut-être que c'est une blague ou quelque chose comme ça ! Vous faites donc un peu attention à l'accent !” 
 
Puis vous dites : “Ok, ça semble sûr. C'était bien parce qu'évidemment c'était du concret. La façon dont il parle, vous avez vraiment cette voix où - même si vous n'en comprenez que la moitié - elle vous rassure. Vous avez l'impression de faire partie de son plan, de ce qu'il recherche vraiment, il dit que ”j'aime votre style“ et vous donne l'impression que vous allez vous intégrer directement à son équipe.” 
 
“J'ai vu les joueurs qu'ils avaient déjà et j'ai vu comment je pouvais m'intégrer, être différent et créer ces solutions pour lui. J'ai tout de suite vu que j'étais complètement différent [des autres joueurs]. J'avais l'agressivité d'une certaine manière, j'avais une approche différente, et c'est pourquoi je me suis senti très confiant pour y aller. Mais en même temps, la pression aussi... il faut être très naïf à certains égards pour aller là-bas et ne pas la ressentir. Parce que si vous en êtes conscient, c'est là que la pression vient.”

.
Saha enlace Sir Alex Ferguson.

CE QU'ILS ONT DIT
 
Chris Coleman : “La spéculation ne va pas disparaître - je le comprends. De notre point de vue, si nous vendons Louis Saha à n'importe quel prix en janvier, alors je me coupe la gorge. J'ai expliqué cela à mon président et il a la même impression. Je ne me fais pas d'illusions, il ne sera peut-être pas là la saison prochaine. Il marque des buts à gauche, à droite, donc si un club lui fait une offre massive pendant l'été, il peut passer à autre chose. Mais nous nous suiciderions si nous le vendions maintenant.”
 
Alex Ferguson : “Il y a trois ans, il a joué contre nous en FA Cup et il s'est très bien débrouillé, et c'est là que notre intérêt a commencé. Lorsque Fulham est arrivé en Premiership, il était impossible de faire des affaires à ce moment-là, mais nous avons continué à le regarder et cette année, nous avons décidé de faire une offre. Celle-ci a été refusée, mais les négociations ont commencé et nous sommes ravis d'avoir pu assurer son transfert. Louis a deux bons pieds, il est très rapide et agressif et il est bon dans les airs. Ce sont de grands atouts à avoir et un peu différents des joueurs que nous avons en ce moment.”
 
Alex Hayes (Sunday Tribune) : “Ferguson doit espérer que Saha, qui a signé un contrat de cinq ans et demi, continuera dans la même veine à United. Malgré leur deuxième place en Premier League et le deuxième tour de la Ligue des Champions le mois prochain contre Porto, les hommes de Ferguson ont été inhabituellement timides cette saison. Lorsque Ruud van Nistelrooy ne marque pas, comme cela a été le cas lors des quatre derniers matches, personne ne semble capable de se mettre à la place du Néerlandais.”
 
Vous pouvez écouter l'épisode Saha complet du UTD Podcast dès maintenant, sur Deezer et sur toutes vos plateformes de podcast préférées.

Recommandé:

Mots-clés liés