Juan Mata s'échauffe

Mata nous raconte sa trêve internationale

Salut tout le monde. Pour bien profiter de la trêve internationale, j'étais ce samedi dans les Asturies, ma région natale.

C'est toujours bon d'être à la maison. J'ai pu voir ma famille et mes amis, j'ai également eu la chance de recevoir un prix au nom de Common Goal.

C'était vraiment un jour formidable. Et recevoir le prix qui porte le nom d'Enrique Castro “Quini”, c'est quelque chose de spécial qui permet de continuer à faire vivre “Brujo”, une légende pour tout le monde, et de continuer à apprendre de lui.

Maintenant, il est temps de rentrer à Manchester et de se concentrer à nouveau sur la Premier League.

On attend tous avec impatience de s'entraîner jeudi, afin de préparer le match de samedi contre Leicester.

Durant les derniers jours, on a pu voir que l'Angleterre, dont quelques-uns de mes coéquipiers font partie, continue positivement sa route vers une qualification pour l'Euro, comme l'Espagne.

Et puis, on a pu voir un autre jeune joueur qui continue à démontrer sa forme spectaculaire : Daniel James. Il a inscrit un but contre la Biélorussie lundi, ajoutant encore un but à sa saison.

Changeons de sujet. Au lieu du foot, je veux parler de tennis. Le week-end dernier, on a vécu un moment historique, grâce à Rafa Nadal et Daniil Medvedev.

C'est une finale dont on se rappellera longtemps, qui démontre encore une fois la force mentale et physique de Rafa Nadal que j'ai toujours admirée.

Sur et en dehors du terrain, c'est un modèle de vie et il continuera de jouer à un niveau extraordinaire pour bien des années encore.

Le plus difficile, ce n'est pas d'arriver au top, mais d'y rester. Et il en est l'exemple parfait.

Ce sera tout pour aujourd'hui. Merci comme toujours pour votre soutien. Et j'espère que vous passerez une belle semaine.

Je vous embrasse,

Juan

 

 Le blog de Juan Mata, c'est par ici.

Recommandé:

Mots-clés liés