Scott McTominay, Marcus Rashford et Mason Greenwood.

Un United historique renverse le PSG

Manchester United a signé l'un des plus grands come-backs de l'Histoire du club mercredi soir, les hommes d'Ole Gunnar Solskjaer l'emportant 3-1 face au Paris Saint-Germain pour atteindre les quarts de finale de l'UEFA Champions League grâce aux buts à l'extérieur.

Les Red Devils étaient menés 2-0 après le match aller, mais se rapprochaient à un but d'une victoire incroyable grâce au doublé de Romelu Lukaku en première période. Puis, à la 94e minute, un penalty accordé suite à une analyse de la VAR et transformé par Marcus Rashford a ramené la confrontation à égalité sur l'ensemble des deux matches, United se qualifiant grâce aux précieux buts à l'extérieur.
 
S'exprimant sur BT Sport après la rencontre à propos de son penalty de la qualification, Rashford a révélé :
“Je me disais juste : garde la tête froide. C'est le genre de choses qu'on travaille chaque jour. Je voulais le tirer et probablement d'autres joueurs également, mais peu importe car on s'est qualifiés pour le prochain tour !”


“C'est probablement le plus dur, l'attente avant [le penalty], mais cela fait partir du football. Ces moments, c'est pour cela qu'on vit. On veut vivre ces moments et sourire après coup grâce à une issue positive.”
Marcus Rashford
Rashford a dû attendre trois minutes et demie avant de tirer son penalty
Romelu Lukaku, dont les deux buts de renard plus tôt dans le match avaient donné espoir aux Red Devils, a déclaré :
 
“C'était bien. On était confiants le jour avant la rencontre. Marcus et moi, au dernier match contre Southampton, en tant que duo offensif, on savait qu'on pouvait faire le travail aujourd'hui également. Aujourd'hui on a joué ensemble, c'était un plaisir de jouer comme cela, et on a marqué tous les deux, donc on est contents !”
 
“Lui et moi, on avait convenu que quand il pressait, je devais le suivre, et il a été bon au pressing. C'était juste un face à face [le premier] et le second, je lui ai dit qu'à chaque fois qu'il ture, je suis le ballon également, et c'est ce qui s'est passé.”
 
“On poursuit notre route. Je pense que tout commence sur le terrain d'entraînement. On dispute beaucoup de matches, des cinq contre cinq et six contre six, des huit contre huit, et l'esprit de compétition débute là. On réalise déjà de grands come-backs à l'entraînement, donc quand on dispute les matches, c'est naturel pour nous. On joue jusqu'au coup de sifflet final.”
La victoire a porté la série record du club de victoires à l'extérieur à neuf, et a également fait des hommes de Solskjaer la première équipe de l'Histoire de la Champions League à combler un retard de deux buts ou plus après avoir disputé le match aller à domicile.
 
Le succès a été obtenu malgré l'absence de dix joueurs de l'équipe première, dont cinq des titulaires au match aller le 12 février.
 
Rashford a admis :
“Tout semblait être contre nous, mais comme Rom l'a dit, on est habitués à survivre à ces moments-là, et c'est ce qu'on a prouvé aujourd'hui. On avance avec ce match désormais, mais on peut évidemment encore progresser. On continue de s'améliorer.”


United a terminé avec cinq anciens pensionnaires du centre de formation sur le terrain, dont deux, Tahith Chong et Mason Greenwood, réalisaient leurs débuts en Champions League. Greenwood, qui faisait également ses débuts en équipe première, est devenu le plus jeune joueur à représenter United en Coupe d'Europe/Champions League.

“C'est beau, n'est-ce pas ?”
, a fait remarquer Rashford.
“On a dix joueurs blessés, mais pour eux [les jeunes] c'est une opportunité de se montrer. Ils s'entraînent tous les jours et c'est ce qu'ils méritent.”

Mots-clés liés