Ole

Ole : "Bruno portera le brassard"

Hier, Ole Gunnar Solskjaer, le manager de Manchester United, est revenu en conférence de presse sur les enjeux du match de ce soir contre le Paris Saint-Germain.

Ole Gunnar Solskjaer, le manager de Manchester United, est revenu en conférence de presse sur les enjeux du match de ce soir contre le Paris Saint-Germain.

Les Reds se préparent actuellement pour leur première rencontre de la saison en Ligue des Champions. Et pas n’importe laquelle, puisque les hommes de Solskjaer tenteront d’obtenir un bon résultat face aux finalistes de la précédente édition.

Retrouvez dans cet article Ole qui s’exprime à propos des blessures, la forme physique d'Edinson Cavani, le capitaine de ce soir, Ander Herrera et une certaine « French connection ».

Ole, vous avez parlé lors de la conférence de presse des joueurs qui ne sont pas présents - s'agit-il avant tout de risquer de ne blesser personne ?

“Au début de la saison, lorsqu’il y a une incertitude, il n'y a aucun doute, vraiment. Ils ne seront pas assez en forme pour jouer demain. Si on essayait de les forcer, on aggraverait peut-être les choses. Nous espérons que nous pourrons peut-être les faire revenir pour le week-end.”

De toute évidence, Edinson Cavani vient de commencer à s'entraîner avec la première équipe. A-t-il l'air d'un gars qui semble naturellement chaud et ne lui faudrait-il pas trop de temps pour retrouver sa forme?

“Il est naturellement en forme. Il est suffisamment en forme, mais il doit jouer au football avec les autres joueurs et être dans ce genre de situations. Bien sûr, on ne peut pas se baser sur ses acquis, vraiment, parce que ça fait un moment. Il est très complet, professionnel et il sait ce dont il a besoin et ce qu'il veut. Il n'a toujours pas coché toutes les cases avant d'être disponible pour jouer.”

C'est formidable de revoir Axel Tuanzebe impliqué après une période frustrante pour lui. Est-il pertinent de le retrouver ?

“C'est toujours bien d'accueillir les joueurs de retour après une opération ou une blessure, et Axel s'est entraîné très dur. C'est une bonne nouvelle.”

Un nouveau capitaine pour le match en la personne de Bruno Fernandes. Il doit se sentir fier, je suppose ?

“Nous avons beaucoup de capitaines sur le terrain. Harry est notre capitaine et il pourrait facilement y avoir beaucoup d'autres joueurs qui ont les qualités nécessaires pour être capitaine. Demain, j'ai décidé que Bruno portera le brassard.”

Nous avons vécu une expérience incroyable ici, il y a 18 ou 19 mois. Ce match exceptionnel a-t-il été le point culminant de votre carrière de manager ?

“C'est difficile à dire. Vous savez, je ne regarde pas vraiment en arrière et ne vois pas les choses sous cet angle. Bien sûr, c'était une soirée fantastique et nous l'avons appréciée, et c'est une grande histoire mais c'est du passé. En fait, je n'y avais pas pensé jusqu'à mon arrivée ici, où l'on me pose ces questions. C'est un match complètement différent, c'est une phase du tournoi complètement différente. Nous jouons contre une très bonne équipe, nous le savons, elle était en finale il y a quelques mois, donc ce sera un match difficile mais que nous attendons avec impatience. C'est un grand défi pour ce que nous pouvons appeler une nouvelle équipe, car nous avons actuellement de nombreux joueurs qui n'ont pas joué ce match de toute façon.”

Ce sont des circonstances complètement différentes pour ce match, mais je suppose que certains joueurs du PSG se tourneront vers le passé et chercheront à se venger ?

“Bien sûr, chaque fois que nous perdons un match, ça fait mal. Nous savons que nous jouons contre une grande équipe avec de grandes qualités dont nous devons être conscients. Mais c'est le premier match de la phase de groupe, nous voulons atteindre les 10 points le plus vite possible.”

C'était le mantra de Sir Alex, n'est-ce pas, que 10 points devraient suffire pour se qualifier ?

“Ça devrait suffire, mais là encore c'est un groupe difficile. Je me souviens qu'en 1999, nous avions tous deux victoires et quatre nuls. Tout était décidé en fonction des buts marqués. Bien sûr, vous ne pouvez pas obtenir 10 points dès demain, mais demain sera une bonne occasion de prendre un bon départ.”

Nous faisons face à Ander Herrera, est-ce une bonne chose de le retrouver ?

“Espérons qu'il ne commence pas demain. C'est un homme de grande qualité, professionnel, formidable au sein du groupe et des gars. Je suis moi-même resté en contact avec lui. C'est un joueur et une personne à qui on souhaite le meilleur. Il joue au football pour les bonnes raisons. Je lui souhaite tout le meilleur, mais après le match.”

Enfin, si Paul et Anthony jouent, est-ce que ce serait motivant pour eux de revenir “à la maison” d'une certaine manière ?

“Je pense que cela inspirera tout le monde. Paul et Anthony étant de retour à la maison, cela ajoute un peu de piment. Les joueurs français veulent réussir dans ce stade fantastique. Tout le monde est prêt pour demain.”